homo politicus

Scénario : Nena
Dessin : Thibaut Soulcié
Éditeur : Fluide Glacial
96 pages
Date de sortie : 26 août 2020
Genre : Humour

Non, vraiment, là, non…

Présentation de l’éditeur

Henri-Xavier de Lapegre se voit éjecté de son ministère pour une bête histoire de détournement de fonds publics.

En tant qu’ancien ministre du travail, il compte montrer l’exemple et s’inscrit à Pôle Emploi… Pas facile de renoncer à ses privilèges et de se mettre au travail ! En quelques jours, il va successivement exercer la profession de boulanger, serveur, facteur et… Gréviste.

Ben quoi ? C’est hyper fatigant de bosser, les gens se rendent pas compte !

Mon avis

Bon, soyons franc : je n’ai pas aimé… Mais alors, pas du tout. Pourtant (et je ne sais pas si je dois m’en réjouir ou m’en lamenter) je suis plutôt bon public et assez difficile à dérouter complètement… Mais là, chapeau !!! Parce qu’en dehors de la conscience professionnelle du chroniqueur amateur, il n’y avait vraiment, mais alors vraiment rien dans cette BD pour me retenir plus de trois pages…

Entre le dessin de Soulcié qui n’a rien d’extraordinaire et un scénario tuyau de poêle aussi fin qu’un tweet de Donald Trump au réveil, franchement, je ne vois pas ce que l’on peut garder de cet album… Si, dans mon cas, peut-être une forme de rancœur envers les auteurs de m’avoir dépouillé d’une vingtaine de minutes de temps de cerveau disponible à essayer de trouver où se cachait leur humour.

Parce que l’espèce de best of de la crétinerie politique empruntée tantôt au couple Fillon, à François Hollande (pour l’aspect général du personnage) ou encore à Sarkozy, ça ne marche pas. Pourquoi ? Tout simplement parce que la caricature est un art qui requiert de la finesse et que Nena et Soulcié ont, semble-t-il, décidé de s’en passer dans cette histoire. Résultat, le duo nous présente un condensé de ce que l’on déteste en politique : La veulerie, l’absence d’empathie, l’appât du gain, la déconnexion totale d’avec la réalité, l’arrogance, la bêtise, l’hypocrisie, etc. Et voilà comment on tombe dans une forme de grotesque dont on ne se relève pas… Au final, rien ne fonctionne vraiment…

Bref, je ne dirai pas que c’est nul, question de principe… mais je le pense très fort…

Odradek

4 commentaires sur “homo politicus

Ajouter un commentaire

    1. Idem, depuis que j’ai écrit cette chronique j’ai vu PLUSIEURS dessins de presse de Soulcié que j’ai trouvés très bons. Ce qui confirme mon idée qu’il est bien meilleur en dessinateur de presse que de BD…

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :