Crusaders – tome 2 – les Emanants

Scénario : Christophe Bec
Dessin : Leno Carvalho
Éditeur : Soleil
48 pages
Date de sortie :  août 2020
Genre : science fiction


« le big bang est une aberration ! Vous devez l’oublier … Au commencement était le vide. »

 

Présentation de l’éditeur

L’Humanité, associée à d’autres civilisations du système solaire, doit participer à contrer une menace dévastatrice provenant d’une race extraterrestre inconnue !
La colonie humaine installée sur Titan reçoit, via un étrange signal venu des étoiles, les plans révolutionnaires de constructions de fabuleux vaisseaux spatiaux et les coordonnées très précises d’une galaxie lointaine et primitive. Après plusieurs mois de fabrication, le vaisseau, Crusader 1 prend la tête d’une immense armada prête à rejoindre les mystérieux émetteurs du signal.

crusaders t2_pl

Mon avis

Le premier tome de ce space opéra posait avec précision l’intrigue et réussissait à nous allécher grâce à une partie graphique très inventive et tape à l’œil.

Donc, après nous avoir préparé au long voyage interstellaire de 32 milliards d’années lumière, nous prenons ici l’envol pour une destination inconnue à la rencontre de peuples tout autant inconnus. Grâce à la magie de la BD, de la SF et d’astrophysique, le voyage ne traine pas et nous ne tardons pas à faire la connaissance des Emanants. Ils ont convoqué tous les peuples de l’univers, ou plutôt des univers, pour leur faire part d’une menace de destruction que fait peser les Largans sur toute forme de vie et d’intelligence dans l’univers. Et même si les humains font partie des peuples les moins avancés technologiquement, ils ont quand même une petite étincelle d’intelligence et sont donc conviés à faire partie de la grande alliance contre les Largan. Merci, c’est trop d’honneur !

La menace est donc posée, la défense s’organise, et les leçons d’astrophysique vont bon train. Un peu trop même, à tel point qu’on finit par décrocher et se lasser de toutes ces théories scientifiques qui tentent de donner un peu de crédit à l’histoire.

Si le scénario nous perd assez vite, le dessin nous envoie plein les mirettes. A coup de doubles pages, les décors sont grandioses et l’on peut saluer l’inventivité du dessinateur quant au design des vaisseaux et des différentes formes de vies extraterrestres.

De la Hard SF matinée de Space opéra qui plaira peut-être aux plus férus amateurs de SF, sans pourtant révolutionner le genre, et qui soulève une toute petite question existentielle : qui somme-nous et que représentons-nous dans l’univers ?

Loubrun

 

2 commentaires sur “Crusaders – tome 2 – les Emanants

Ajouter un commentaire

  1. Excellente suite pour la part d’autant que je suis devenu tres mefiant avec les bd de Bec. La meilleure chose qu’il ait faite depuis longtemps et qui donne bien envie de continuer!

    J'aime

    1. Salut Blondin, pour ma part je sais depuis un petit temps à quoi m’attendre avec Bec. Il est très fort pour poser un mystère, l’entretenir, il sait aussi de quoi il parle, on sent clairement un gros background derrière ses sujets. Par contre son point faible sera toujours la transcription des sentiments, c’est souvent trop froid comme atmosphère.
      Mais on sait dans quoi on s’engage avec un album estampillé avec son nom.

      Aimé par 1 personne

Répondre à Blondin Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :