JOKER – Fini de rire

Scénario : John Mark DeMatteis, Chuck Dixon
Dessin : Joe Staton, Graham Nolan
Éditeur : URBAN comics
208 pages
Date de sortie :  28 août 2020
Genre : Super-vilains/Super-héros


Jai réussi ? J’ai réussi ! La la-la-lè-reuh !

j’ai tué BATMAN ! J’ai tué BATMAN !

Image (5)

Présentation de l’éditeur

Le Joker est enfin parvenu à ses fins : il a tué Batman au cours d’un duel explosif ! Mais à présent que son plus cher ennemi n’est plus que lui reste-t-il à faire de ses journées ? Ainsi, l’ancien Clown Prince du Crime devient Joe Kerr, un simple citoyen de Gotham, et ne tarde pas à tomber amoureux. Mais l’ancien maniaque est-il véritablement devenu sain d’esprit ?

Image (3)

 

Mon avis

J’ai honte de l’avouer mais je trouve que depuis quelques temps les publications de DC comics sont bien plus intéressantes (Leurs séries T.V aussi: Batwoman, Doom Patrol sont superbes) que celles de Marvel comics ! Les succès de ce dernier au cinéma et la main mise de Disney lui ont porté préjudice. Le Joker est donc un des personnages DC qui se vend le mieux (Harley Quinn aussi) et cet album lui fait honneur. Deux récits composent le livre; le premier, mis en avant par Urban présente le Joker sous un jour nouveau: ayant – croit-il – tué Batman, il essaye de changer de vie, prend un autre nom, et trouve même une jeune femme à aimer ! Las, notre fou adoré n’est pas si sain que cela, en proie à des sautes d’humeur et crises de paranoïa, il retournera en cage, revêtu de sa camisole attitrée. Un récit bien triste car il laisse en plan la chérie de Joe Kerr et la jeune docteur qui avait sauvé et soigné Batman, laissé pour mort…

Image (4)

Le second récit est le meilleur à mon avis: Une série de meurtres a lieu dans Gotham; les victimes ont acheté des timbres commémorant les grands acteurs comiques et sont mortes de rire en les léchant pour les encoller ! Le Joker est arrêté par Batman et une substitut du procureur réussi à le faire passer en justice et qu’il soit condamné à la peine capitale ! Mais Batman le croit innocent et, contre l’avis de Robin, du commissaire Gordon et de toute la ville, va essayer de l’innocenter. Les scènes où le Joker, dans le couloir de la mort, « prépare » son exécution, s’enquiert des unes de journaux parlant de lui, négocie la transmission de la sentence avec les médias etc. sont d’anthologie et cette deuxième partie, bien plus que la première, mérite l’achat de l’album.

Contient la traduction de comics U.S : Batman: Legends of the Dark Knight #65-68 et Joker: Devil’s Advocate

JR

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :