Ama – Le souffle des femmes

Auteurs : Franck Manguin & Cécile Becq
Illustratrice : 
Cécile Becq
Éditeur : Sarbacane
112 Pages
Date de sortie :  le 27/05/2020
Genre : culture, pêche, tranche de vie, Japon, féminisme

Une aventure sociétale enrichissante à lire, qui rend un peu nostalgique aussi… mais qui surtout, nous fait découvrir un mode de vie pas si lointain et pourtant presque éteint. Le tout peint en bleu comme la mer, où les silhouettes blanches et noires des personnages et de la nature se détachent pour mettre en avant la vie dans ce décor maritime.

Présentation de l’éditeur :

Les filles du bord de mer…

Japon, fin des années 1960. Nagisa, jeune citadine tokyoïte aux manières policées et pudiques, débarque avec son paquetage sur Hegura, petite île de pêcheurs reculée. Là, elle est adoptée par Isoé, la cheffe de la communauté des « Ama » qui gouverne l’île. Les Ama, ces « femmes de la mer » brutes, fortes et sauvages qui plongent en apnée, nues, pour pêcher des coquillages… Choc intime et culturel, ce mode de vie rural et indépendant est progressivement investi par la timide Nagisa, qui fuit son passé.

Mon avis :

À l’instar de Nagisa, jeune Tokyoïte arrivée sur l’île de Hegura, le lecteur est emmené dans la découverte d’une ancienne tradition qui semble perdurer malgré le temps qui passe (bien qu’à ce jour, seules quelques irréductibles continuent la plongée en apnée pour récolter des coquillages, habillées de combinaisons complètes de plongées à l’exception du masque à oxygène). Un mode de vie de plusieurs millénaires aujourd’hui relégué aux souvenirs des années 60/70 où on dénombrait des dizaines de milliers de ces plongeuses, alors généralement vêtues de pagne et à peine un masque pour mieux voir.

ama le souffle des femmes

Une époque soigneusement choisie par les auteurs afin de montrer le pas de la modernité sur les traditions. Il suffit de voir la fluctuation des prix d’achats, la demande de productivité croissante, presque impossible pour des plongeuses en apnée, les recommandations quant à utiliser du matériel plus sophistiqué comme des combinaison pour pouvoir nager plus longtemps et plus profondément, …

Pourtant la petite communauté rejointe par Nagisa tient à ses coutumes. Ce sont des femmes fières, indépendantes… contrairement à notre monde majoritairement patriarcal, les clans des Amas sont dirigés par les femmes, ces plongeuses hors pair.

ama-le-souffle-des-femmes-sarbacane

Une aventure sociétale enrichissante à lire, qui rend un peu nostalgique aussi… un peu, mais qui surtout, nous fait découvrir un mode de vie pas si lointain et pourtant presque éteint. Le tout peint en bleu comme la mer, où les silhouettes blanches et noires des personnages et de la nature se détachent pour mettre en avant la vie dans ce décor maritime. Un peu trop monochrome peut-être, à l’instar des mangas, tout en apportant cette abondance de bleu qui jure quelque peu quand il s’agit de faire admirer un coucher de soleil. Mais accrocheur malgré tout, très sixties, très nippon. Très intéressant !

ShayHlyn.

4 commentaires sur “Ama – Le souffle des femmes

Ajouter un commentaire

    1. J’ai mis des illustrations plus grandes mais j’arrive pas à mettre un lien pour cliquer dessus pour les ouvrir dans une nouvelle fenêtre..;quelle m..;ce nouvel éditeur !!!!Vive le progrès !!!!

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :