Un travail comme un autre

Scénario : Alex W Inker
d’après le roman de Virginia Reeves
Dessin : Alex W Inker
Éditeur : Sarbacane
180 pages
Date de sortie :  27 mai 2020
Genre : roman graphique, société


Une fable humaniste en résonance avec les questions économiques et sociales actuelles.

 

Présentation de l’éditeur

Alabama, 1920, Roscoe T Martin est fasciné par cette force plus vaste que tout qui se propage avec le nouveau siècle : l’électricité. Il s’y consacre, en fait son métier. Un travail auquel il doit pourtant renoncer lorsque Marie, sa femme, hérite de l’exploitation familiale. Année après année, la terre les trahit.
Pour éviter la faillite, Roscoe a soudain l’idée de détourner une ligne électrique de l’Alabama Power. L’escroquerie fonctionne à merveille, jusqu’au jour où son branchement sauvage coûte la vie à un employé de la compagnie…

un travail comme un autre_pl

Mon avis

Je ne connais pas le roman de Virginia Reeves dont est adapté cet album mais il a un bon petit air des Raisins de la colère de Steinbeck. Alex W. Inker, et Virginia Reeves donc, nous plongent dans l’Amérique des années 20, celle de la crise économique annoncée, de la misère qui s’étale partout, de la ségrégation tristement et terriblement naturelle à l’époque, mais aussi celle du progrès technique naissant. Ce progrès, source d’autant d’espérances que de craintes qui fera le bonheur des uns et le malheur des autres. Ce progrès qui fera basculer le monde dans un changement irréversible et enverra le pauvre hère de cette histoire directement en prison.

Description de l’univers carcéral des années 20 où survivre y est presque plus dur qu’à l’extérieur. Des gardiens brutaux et idiots, des co-détenus pervers et assassins, pas d’horizon au delà des champs de coton et un tout petit espace de liberté trouvé dans les livres de la bibliothèque. Ceux qu’on aime et qui sont dehors font tenir.

Puis une liberté qu’il faut réapprendre après 20 ans d’enfermement. Réapprendre à vivre avec ses proches qu’on a tant désirés et qui ont tant manqués. Pas facile, parfois impossible.

un travail comme un autre_pl2

Un travail comme un autre nous raconte les chapitres de la vie de Roscoe T Martin, un homme comme un autre qui n’aura pas su ou pu trouver sa place dans un nouveau monde naissant. Insouciance, espérance, frustration, déception, désillusion. Un drame en 5 actes qui se lit comme une fable décrivant une époque, celle d’il y a un siècle, mais qui pourrait tout aussi bien être celle d’aujourd’hui.

Derrière un graphisme étonnant fait de trames et d’une couleur vive, l’orange, parsemé de quelques ombres bleutées, ce roman graphique donne l’illusion de se dérouler au ralenti dans un décor de carton pâte. Comme s’il fallait cacher l’affreuse réalité. Mais rien n’est caché car les expressions des visages donnent le ton. Ce sont eux, ces visages, qui disent tout de cette époque charnière dans leurs grimaces de douleur, de souffrance, d’espoir, de déception, de fatalisme et d’abandon.

Une BD vraiment pas comme les autres, qui raconte une histoire comme tant d’autres…

Loubrun

 

 

5 commentaires sur “Un travail comme un autre

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :