Une aventure de Mystère et Boule de Gomme

Scénario : Arnaud Le Gouëfflec
Dessin : Pierre Malma
Éditeur : Delcourt
Date de sortie : 04 mars 2020
Genre : Aventure, mystère, enquête, vintage.

Un style rétro digne d’Arsène Lupin et/ou de Sherlock Holmes. Un peu gothique, follement comique. Pas étonnant qu’il soit déjà primé avec le prix RTL BD Mars 2020.

Présentation de l’éditeur :

Inspirées des feuilletons du XIXe siècle, de Fantômas ou de Rocambole, les aventures du baron Mystère et de son majordome Boule de Gomme mêlent esthétique gothique et humour. Ensemble, ils forment un duo d’enquêteurs drolatique.

Engagé comme majordome par le baron Mystère, obsédé du secret, le jeune Boule de Gomme tente de s’adapter et de faire bonne figure. S’il s’en tient à ses prérogatives, très vite, il note des détails troublants. La nuit, d’étranges allées et venues dans les couloirs font grincer les planchers et claquer les portes mais « La curiosité est un vilain défaut » et tenu par ce principe maternel, Boule de Gomme se refuse à épier par les trous de serrure. Jusqu’au jour où il craque…

mystereEtBouleDeGomme-1

Mon avis :

« Mystère et Boule de Gomme », une réplique enfantine pour garder un secret qui titille la curiosité. Notamment celles des deux héros en couverture, deux bobines accrocheuses, un peu vintages, qui donnent envie de sortir notre matériel du parfait Sherlock Holmes pour suivre leurs aventures.

Dans la continuité des duos d’enquêteurs en tous genres, Le baron Mystère et son majordome Boule de Gomme se retrouvent à sillonner des villes aux noms improbables, ressemblant par certains aspects à des cités bien connues de l’ancienne Europe, à la recherche d’un voleur de mystères.

Si le thème et le scénario restent assez accessibles aux plus jeunes lecteurs, le dessin et certains sujets sont pour un public plus averti. Loin d’être un ouvrage olé olé, il y a de quoi se croire dans le vieux Venise ou dans le quartier animé de Paris dans les années folles. Des allées et des ponts sombres, des détours de ruelles à faire peur, des immeubles torturés, pointant vers le ciel obscur de la nuit, tels des flèches tordues où luisent de faibles lueurs aux fenêtres, contrastant avec les bars dynamiques, graveleux et lumineux… bien que glauques.

mystereEtBouleDeGomme-4

Ce trait sombre et épais, ces nez entre épatés, rouges ou violacés, granuleux ou lisses, étroits et/ou pointus, des personnages largement inspirés des séries citées par les éditions Delcourt dans leur présentation, avec pourtant, une touche plus contemporaine dissimulée au fil des pages ; un petit symbole qui permet, avec l’application téléphonique adaptée, de retrouver Mystère et Boule de Gomme en réalité augmentée.

Une série pour les amateurs du style rétro tout en appréciant la touche technologique moderne. En d’autres termes, sympa dans son genre, mais sans doute pas pour tous les goûts…

 

ShayHlyn

6 commentaires sur “Une aventure de Mystère et Boule de Gomme

Ajouter un commentaire

    1. Oui, belle chronique, mais alors à qui se fier ?… au prix RTL, aux bonnes notes de BDGest ou au goût de Melle Jeanne ?
      Je ne pourrais répondre à cette question car le graphisme ne m’inspire pas trop… il me fait penser à Fred dont je n’ai jamais lu le moindre titre (rebuté par son dessin et allergique à la poésie).
      De plus, ma PAL est tellement importante que ce sera sans moi.
      Merci Jeanne de me rassurer.😉

      J'aime

      1. Ah la la ! Pauvre de toi qui ignore tout du chef-d’œuvre de Fred avec son Philémon qui a exploré toutes les lettres de l’océan Atlantique !
        Avec ses histoires absurdes et poétiques, Fred a explosé les codes de la BD dans les années 70.
        Un chef-d’œuvre vous dis-je !

        J'aime

      2. Bruno, je savais que tu étais un fan de Fred… et je savais que tu allais réagir !… chacun ses goûts, mais en plus j’ai arrêté la BD à partir de 70 (mariage) et repris dans les années 80… mais pas séduit par son graphisme.😜

        Aimé par 1 personne

      3. heureusement que nous n’avons pas tous les mêmes goûts ; ça serait d’un triste !

        J'aime

  1. C’est gentillet dirais-je. Si j’avais été moins fatiguée, j’aurais sans doute fait un paragraphe sur le fait qu’en salle d’attente, ça aurait été suffisant. C’est bien mais sans plus. Une aventure pour enfants avec néanmoins des allusions pour adultes. Y a que le côté rétro qui le fait sortir du lot, mais ça s’arrête là. L’auteur aurait du clairement afficher son choix de lecteurs : adultes ou enfants. Là, ça aurait tout changé je crois

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :