Là où se termine la terre

Scénario : Désirée Frappier
Illustrations : Alain Frappier
Éditeur : Steinkis
259 pages
Date de sortie : 18 janvier 2017
Genre : Roman (bio)graphique, Historique

…la narration, quoique chronologique, incarne si bien le lien entre la vie du protagoniste et l’actualité historique de ce pays…

Présentation de l’éditeur

Là où se termine la terre, c’est l’histoire de Pedro. Là où se termine la terre, c’est l’histoire du Chili.

À travers l’enfance et l’adolescence de Pedro, on revit le bouillonnement d’un quart de siècle d’histoire chilienne, rythmé par la Guerre froide, la révolution cubaine et les espoirs qui accompagnent l’élection de Salvador Allende. Avec tendresse et nostalgie, Désirée et Alain Frappier dressent le portrait d’un héros fragile et de sa terre du bout du monde.

Patagonia2

Mon avis

J’ai de la chance dans notre malheur ! Le confinement m’a permis de faire plus ample connaissance avec mes voisins du 2ème étage car nous faisons prendre l’air à nos enfants en même temps tous les jours dans la cour de l’immeuble. Il se trouve que la maman est chilienne. devant mon intérêt pour la Bande Dessinée, elle a eu la gentillesse de me prêter cet ouvrage dont la couverture me disait quelque chose mais que je n’avais pas encore lu. C’est maintenant chose faite et je m’en vais donc vous en causer.

PlancheS_55392

Là où se termine la terre est donc, pour moi, une très bonne surprise. Certes, je ne peux nier que j’ai un petit tropisme pour l’Amérique Latine après y avoir voyagé durant un an et demi du temps de ma jeunesse, au début de notre millénaire, mais tout de même… Ce livre raconte tellement bien, de manière à la fois intime, précise et humaine, le Chili de l’immédiat après-guerre (la 2ème mondiale…), qu’il avait toutes les chances de me plaire.

LaOuSeTermine-047

Ceci dit, je crois qu’il n’est point besoin d’être forcément attiré ni de connaître particulièrement l’Amérique du Sud ou même plus spécifiquement le Chili pour apprécier cette BD. Le dessin y est subtil, léger, flottant parfois… Éthéré, un peu comme les souvenirs de Pedro… et la narration, quoique chronologique, incarne si bien le lien entre la vie du protagoniste et l’actualité historique de ce pays, que l’on ne peut être que happé par ce récit.

61udhqdNqqL

Qu’il soit pour vous une porte de d’entrée sur la réalité du sous-continent sud-américain dans ces années de début de Guerre Froide ou un approfondissement de vos connaissances (comme il le fut pour moi), ce roman graphique vous ravira, j’en suis sûr. D’ailleurs, je m’en vais me procurer d’autres ouvrages de Désirée et Alain Frappier.


Odradek

 

D’ailleurs, pour le confinement, l’éditeur STEINKIS offre la lecture de cette BD gratuitement : Là où se termine la terre

 

4 commentaires sur “Là où se termine la terre

Ajouter un commentaire

  1. Bravo ! superbe album en effet que j’ai lu et pas chroniqué (honte à moi) d’autant que j’ai rencontré les auteurs à Quai des bulles en 2017, qu’ils sont très très sympas et qu’ils m’ont fait une belle dédicace.

    Aimé par 1 personne

  2. Désirée et Alain Frappier sont des personnes très sympathiques et leurs ouvrages sont toujours très intéressant. Nous avons eu la chance de les rencontrer dans plusieurs petits festivals ainsi qu’à Angoulême, ce qui nous a permis de nouer avec eux des liens amicaux. En tout cas, ils ont un courage époustouflant pour surmonter la précarité dans laquelle ils vivent afin de réaliser leurs albums. Le prochain : LE TEMPS DES HUMBLES, dont la parution est prévue le 11 JUIN.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :