Les enfants trinquent

Scénario : Camille K.
Dessin : Camille K.
Éditeur : Albin Michel
110 pages
Date de sortie :  avril 2020
(sortie repoussée au 9 septembre pour cause de covid 19)

Genre : témoignage


« Tonton. Il faut que tu arrêtes de servir de l’alcool à maman. Elle me fait peur quand elle a trop bu. »

 

Présentation de l’éditeur

Du haut de ses huit ans, Ninon a compris que quelque chose ne va pas avec sa mère.
Mais son père lui a demandé de ne rien dire… et puis, les autres adultes ne la croient pas. Pourtant, c’est vrai, la mère de Ninon travaille beaucoup… et surtout, elle boit. Trop !
Ninon a une maman alcoolique. Une mère qui s’énerve, chancelle devant les amis de ses enfants et cache des bouteilles dans leur chambre.
Ninon tente de l’aimer malgré tout, de ne pas sombrer dans la colère…
Mais quand on voit sa propre mère comme un animal, pas facile de contenir la bête qui gronde en soi.

les enfants trinquent_pl

Mon avis

Voici le premier titre que nous recevons d’Albin Michel pour son retour en bande dessinée. Un retour marqué par un nouveau catalogue, de nouvelles œuvres et de nouveaux auteurs.

Dans ce roman graphique, l’auteure Camille K. dont c’est la première BD, puise largement dans son vécu pour aborder le sujet sensible, dur et grave de l’alcoolisme. Le sujet est d’autant plus dur ici, qu’il est abordé à hauteur d’enfants qui subissent l’alcoolisme d’un parent et l’image projetée sur les enfants par les dégâts que provoquent l’alcool.

Des enfants qui tentent de se construire dans cet univers où la boisson prend beaucoup trop de place et qui voient leurs parents comme des monstres quand cette boisson commande tout. Une mère sous l’emprise de l’alcool se voit transformée en rhinocéros et un père, complètement dépassé, en ours tentant de faire tampon entre les enfants et la mère.

Donc, les enfants trinquent effectivement, se construisent comme ils peuvent. Ninon, l’ainée, encaisse, se révolte et tente de protéger son petit frère en se réfugiant dans le jeu et dans des histoires peuplées de personnages imaginaires les sortant d’un monde réel trop glauque et trop dur à supporter.

les enfants trinquent_pl3

C’est avec beaucoup d’émotion et de sensibilité que Camille K. se raconte dans ce livre. Sans donner de leçons ni juger qui que ce soit, elle se raconte du haut des 8 ans de Ninon et donne voix à des milliers d’enfants qui vivent ou ont vécu ce drame.

Avec son dessin simpliste de style jeunesse, Camille K apporte malgré tout une dimension grave à son propos grâce à des mise scènes habiles, mettant à chaque fois en avant la densité du drame, et à des astuces graphiques simples mais efficaces. Gaufrier classique, dessins en pleine page, cases éclatées ou scènes s’échappant des cases, elle use de tous les procédés qu’offre la BD pour donner à sa narration toute l’intensité émotive, dramatique et fantasmagorique qu’il faut. Pour ce dernier point, la bichromie apporte aussi beaucoup. Du bleu au rose, les couleurs ont du sens et quand le rose prend le dessus on entre alors littéralement dans un autre univers, celui de l’alcool qui ouvre les portes, non pas d’un monde en joyeux état d’ivresse comme dans la parade des éléphants roses de Dumbo, mais d’un enfer absolument invivable pour un enfant de 8 ans.

les enfants trinquent_pl5

Témoignage poignant, courageux, qui ne cache rien, et premier album de qualité pour une jeune auteure que l’on retrouvera j’espère sur des sujets moins grave, et pour Albin Michel qui signe là d’une belle façon son retour en BD.

Loubrun

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :