Le Mur – T1 – Homo Homini Lupus

Scénario : Mario Alberti, d’après l’oeuvre d’Antoine Charreyron
Dessin : Mario Alberti
Éditeur : Glénat
64 pages
Date de sortie : 15 janvier 2020
Genre : Science-fiction

C’est propre, cohérent et l’histoire nous réserve son lot de surprises…

Présentation de l’éditeur

Le meilleur moyen de se protéger est encore de cacher la vérité.

Dans un futur post-apocalyptique, le monde n’est que ruines et désolation. La civilisation n’est plus et l’humanité vit de pillages et de bidouille, s’organisant en villages de fortune ou en caravanes d’épaves vrombissantes où la brutalité fait société. Dans cet enfer, Solal, jeune et habile réparateur, fait ce qu’il peut pour protéger sa sœur Eva atteinte d’une grave maladie respiratoire. Mais alors que leur réserve de médicaments s’épuise, ils n’ont plus qu’un seul espoir : se rendre au « Mur », une gigantesque enceinte imprenable et gardée par de monstrueux robots. À l’abri y vivrait une communauté de gens puissants, protégée du reste du monde, avec toutes les ressources nécessaires à leur survie… Mais qui sait ce qui se cache véritablement à l’intérieur ?

Entre la radicalité de Mad Max et le nihilisme de The Walking DeadLe Mur nous plonge dans un maelstrom de poussière, de rouille et de sang. Une prouesse graphique pour un road movie sauvage et post-apocalyptique qui, dans la plus pure tradition du genre, nous interroge sur le devenir de l’humanité et les conséquences de nos actes.

Le_Mur_3

Mon avis

Ce n’est pas toujours le cas, mais je trouve le résumé de l’éditeur plutôt en phase avec la réalité de cette BD. Mario Alberti nous sert effectivement un récit d’anticipation entre Mad Max, The Walking Dead et La Route.

Le_Mur_9

Côté scénario, il n’y a pas grand-chose à dire de plus. C’est propre, cohérent et l’histoire nous réserve son lot de surprises, notamment la scène finale. Les personnages sont bien campés et assez attachants malgré l’environnement.

Le_Mur_1

Mais c’est surtout du côté du dessin que j’ai été séduit. Le trait est assuré, dynamique, voire même un peu crade, mais dans le bon sens du terme. Les cadrages sont également très vivants et le travail sur les couleurs ET la matière sublime le tout. Que ce soient les décors ou les personnages, Mario Alberti nous démontre ici toute l’étendue de son talent. Une fois de plus, l’école italienne nous offre encore un excellent dessinateur !

Le_Mur_2

En bref, un scénario qui part sur de très bonnes bases, dessiné d’une virtuose manière, on tient là une BD solide qui devrait ravir les fans du genre mais pas que…

Odradek

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :