Le chat aux 7 vies tome 1/3

Auteur : Gin Shirakawa
Éditeur : Glénat
Sortie : 2 janvier 2020.
162 pages.
Genre : seinen, tranche de vie, animaux.

Chaque émotion, chaque décor, chaque chat est présenté avec une minutie incroyable, rendant, de ce fait, l’immersion dans cet univers très facile. On peut imaginer sans peine la vie de tout ce petit monde se croiser et s’entrecroiser pour donner une série courte, mais qui promet déjà de ravir plus d’un cœur de lecteur.

Présentation de l’éditeur :

La vraie vie des chats

Nanao et Machi sont deux chats qui vivent dans la rue. Ils se remplissent le ventre grâce aux “tables” que leur servent les humains, et vivent au quotidien au contact de la mort. À leurs yeux, les humains n’existent que pour les nourrir. Sauf qu’un beau jour, ils font la rencontre de Yoshino Narita, une jeune femme membre de cette espèce qu’ils exècrent tant. Pour elle comme pour eux, la première impression est catastrophique. Mais à terme, cette rencontre changera radicalement leurs vies à tous les trois…

L’indépendance vaut-elle qu’on y sacrifie la moitié de son espérance de vie ? Ce récit en trois volumes suivra avec un regard tendre mais objectif les destins croisés de chats et d’humains et la réalité qu’ils vivent au jour le jour. Loin des caricatures des mascottes félines, tous les personnages sont décrits ici avec minutie grâce aux traits sensibles de Gin Shirakawa. Un récit universel pour mieux connaitre nos compagnons.

Sans titre 2

Mon avis :

Le « fléau » des chats errants existe de par le monde. Alors qu’en Belgique, des campagnes de sensibilisation à la stérilisation des chats font rage depuis des années pour endiguer le nombre de félins sans foyer, il semble que le Japon ne semble pas épargné. Leur solution actuelle, du moins celle présentée dans ce manga, est de les nourrir. Un acte citoyen qui est largement débattu dans les comités de quartier.

C’est suite à l’une de ces réunions que Yoshino et son jeune frère vont être les prochains à nourrir les chats errants du quartier. Une terreur pour la jeune femme qui a une certaine aversion pour ces animaux, le bonheur pour son frère qui les adore.

Mais qu’on ne s’y trompe pas, le véritable héros de cette série en seulement 3 tomes : c’est Nanao. Un superbe chat qui, malgré son statut de chat sauvage, porte un collier. Unique vestige de sa précédente vie parmi les humains. Ces êtres qu’il a appris à détester après avoir été pourtant choyé.

Sans titre 1

En dire davantage sur le scénario de Gin Shirakawa briserait la magie de cette aventure tant éducative qu’émouvante. L’auteur a su rassembler les différents types de chats errants, du plus sauvage de naissance au plus meurtri d’avoir été aux côtés d’êtres humains, ainsi que les différentes personnes qui peuvent tantôt aimer, tantôt détester, tantôt n’en avoir rien à faire des chats.

Et quel dessin ! Chaque émotion, chaque décor, chaque chat est présenté avec une minutie incroyable, rendant, de ce fait, l’immersion dans cet univers très facile. On peut imaginer sans peine la vie de tout ce petit monde se croiser et s’entrecroiser pour donner une série courte, mais qui promet déjà de ravir plus d’un cœur de lecteur.

ShayHlyn.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :