Farmhand – tome 1

Scénario : Rob Guillory
Dessin : Rob Guillory
Éditeur : Delcourt
132 pages
Date de sortie :  septembre 2019
Genre : épouvante,


Rob « Tony Chu » Guillory, lauréat d’un prix Eisner, présente une nouvelle comédie noire sur les effets apocalyptiques d’une agriculture incontrôlée. Mère Nature est sympa mais il ne faut pas trop la chercher !

Présentation de l’éditeur

Jedidiah Jenkins est agriculteur, mais il ne cultive que des organes humains « plug-and play» à croissance rapide capable de réparer les corps. Perdre un doigt ? Besoin d’un nouveau foie ? Il a ce qu’il faut. Malheureusement, les étranges substances qu’il utilise ont quelques effets secondaires. Dans les profondeurs du sol de la ferme familiale Jenkins, quelque chose d’effrayant a pris racine et commence à grandir.

farmhand t1_pla

Mon avis

Rob Guillory revient sur le devant de la scène Comics en tant qu’auteur complet, avec une nouvelle série qui s’annonce tout autant barrée que la première qu’il avait mise en scène. Dessinateur de la série Tony Chu, mettant en scène un détective cannibale capable de retracer l’histoire des aliments qu’il mange, Rob Guillory propose ici un nouveau sujet qui peut faire tout autant frémir d’effroi.

Imaginez-vous un peu de tomber lors d’une promenade champêtre sur une ferme dans laquelle les plantes regorgent d’organes humains. Bien pratique pour réparer les corps abimés et les blessures en tout genre ! Le fermier Jedidiah Jenkins a eu une vision une nuit : la formule pour créer une graine qui fait pousser des organes humains sur les plantes. Cette formule intéresse du monde bien évidemment, curieux, politiques, services secrets, business men. Et bien évidemment, quelque chose ne se passe pas comme prévu, et il semble que certaines plantes deviennent hors de contrôle. A vouloir jouer avec le feu …

farmhand t1_e01

Derrière cette farce effrayante et un peu gore (mais pas tant que ça), Rob Guillory pose en arrière plan de son récit des thématiques très actuelles comme le transhumanisme, la biotechnologie, le transgénisme, l’immortalité et l’écologie. Mais jamais sans s’engager ni se placer en donneur de leçons ou moralisateur. Il déroule son récit inquiétant et drôle (les décors sont truffés de détails très drôles) en prenant le temps de donner de l’épaisseur à ses personnages et en laissant le lecteur face à ses propres interrogations.

Le style graphique de Rob Guillory pourra en dérouter plus d’un. Couleurs très vives et sens de la proportion très personnel donnent un aspect un peu bizarre, soit une ambiance graphique cartoonesque pour une histoire SF horrifique aux relents Lovecraftien. Mais curieusement ça fonctionne plutôt pas mal, parce qu’il y a l’histoire familiale des personnages qui ancre le récit dans un certain réalisme.

Farmhand, le comics qui revisite le mythe de Frankenstein et de Re-animator avec une bonne dose d’humour, et avec au passage une petite pique sur le cynisme de notre société qui semble prête à accepter tout et n’importe quoi.

Farmhand, un comics à suivre de près et qui donne un autre sens à l’expression « avoir la main verte ».

Sur ce je vous laisse, j’ai à faire au potager …

Loubrun

 

 

Un commentaire sur “Farmhand – tome 1

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :