Le chant du monde

Scénario : Jacques Ferrandez
d’après l’œuvre de Jean Giono
Dessin : Jacques Ferrandez
Éditeur : Gallimard BD
150 pages
Date de sortie :  25 septembre 2019
Genre : adaptation, aventure


« Attends, ne m’annonce pas tous les malheurs à la fois. Tu as fait du feu sur la pâture de Maudru et tu m’apportes une femme qui a le mal !… Marche devant et ne dis pas un mot, c’est assez pour cette nuit. »

 

Présentation de l’éditeur

Antonio, dit « Bouche d’or », est un homme du fleuve. Mais lorsque Matelot, le vieux bûcheron, vient lui demander de l’aide pour retrouver son fils disparu, il n’hésite pas à emprunter avec lui un chemin plus périlleux qu’il n’y paraît. Les deux hommes remontent le fleuve et se dirigent vers le haut pays, terre d’amour, de vengeance et de mort, territoire du terrible Maudru, chef des bouviers qui règne en maitre sur les hommes et les bêtes…

Un récit d’aventure mythique où la langue de Jean Giono se mêle aux aquarelles de Jacques Ferrandez pour célébrer une nature vivante et sensuelle.

le chant du monde_pl

Mon avis

Quoi de plus naturel que cette rencontre entre Jacques Ferrandez et Jean Giono, deux auteurs habités par le sud et particulièrement la Provence.

Jacques Ferrandez, connu d’abord pour son excellente série Carnets d’Orient racontant l’histoire de l’Algérie Française, s’est mis à explorer depuis quelques années les mondes méditerranéens dans la littérature. Après Pagnol avec l’adaptation de L’eau des collines en 1997 chez Casterman et Camus plus récemment avec l’adaptation de L’hôte, L’étranger et Le premier homme chez Gallimard, Ferrandez met en image un classique de la littérature de terroir avec ce beau de texte Jean Giono.

Publié en 1934, ce récit épique est aujourd’hui magistralement illustré par les belles aquarelles de Jacques Ferrandez et se lit tout simplement comme un western. Un western provençal se déroulant dans une nature grandiose, au rythme tout en retenue et aux dialogues d’époque, parti pris de l’auteur qui a choisi de rester au plus près du texte original. Un peu déroutant au début, on s’habitue à cette langue d’un autre temps (pas si vieux au demeurant !) et d’un autre lieu qui donne aujourd’hui une dimension naturaliste à ce récit.

Si le rythme n’est pas aussi trépidant que dans un western classique, la tension dramatique, le souffle épique et les péripéties ne manquent pas de captiver le lecteur et de l’emmener d’une traite au bout des 150 pages.

Une très belle surprise de cette rentrée, où se mêlent dans un grand récit épique, amour, drame, et grandeur de la nature, garantissant une évasion temporelle bienfaisante.

Loubrun

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

A noter la diffusion lundi 30 septembre 2019 sur France 3 Paca, d’un documentaire de 52′, Le Chant du monde : du roman à la BD qui propose une immersion dans l’univers du dessinateur Jacques Ferrandez. Des premières recherches jusqu’à la mise en couleur au pinceau, le réalisateur Michel Viotte nous présente l’aventure inédite de la génèse de l’album.

Pour voir les premières images du film : Le chant du monde : du roman à la BD [extrait]

Diffusion lundi 30 septembre en 2ème partie de soirée sur France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur et en replay ici.

Un commentaire sur “Le chant du monde

Ajouter un commentaire

  1. Je regarderai probablement ce documentaire en replay pour découvrir comment travaille Ferrandez… nul doute que ce sera instructif !
    Je lirai peut-être après la BD si j’en ai l’occasion.
    Merci pour le lien 😉

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :