Le petit livre rose d’un serial killer

Auteur : Tra’b
Éditeur : Lapin
Date de sortie : 23/08/2019
Pages : 108
Genre : Humour noir

Un humour noir enrobé d’une couverture rose pour faire rire jaune certains d’entre nous, voire rire tout simplement de ce quotidien malsain d’un homme d’entretien dans un home pour personnes âgées.

Présentation de l’éditeur :

A la mort de sa maman, Billy décide deux choses : créer un journal intime et devenir un serial killer.

Billy Guylee ne sera probablement jamais le serial killer le plus célèbre de l’Histoire. Ses premières victimes sont d’ailleurs toutes classées comme des morts naturelles ! Mais à force de persévérance et de caprices, tout peut arriver…

Un ouvrage bizarrement illustré et composé (salopé serait le terme exact) qui nous embarque dans un étrange ascenseur émotionnel.

le-petit-livre-rose-d-un-serial-killer (1)

Mon avis :

Je ne sais s’il faut vraiment coter le dessin étant donné qu’il s’apparente davantage à un gribouillis accompagnant la clé de cet ouvrage. Au mieux pouvons-nous dire que c’est explicite, au pire… que c’est assez tordu. Mais dans l’ensemble, ces rayures et autres graffitis, dignes d’un enfant psychopathe de 3 ans, accompagnent fort bien le texte qui est une succession de surprises à n’en plus finir.

Certes, tout le monde n’est pas amené à aimer, j’ai moi-même calé sur l’usage excessif des grossièretés, mais quand on connait le personnage : ça lui colle vachement bien à la peau ! Tout comme son nom qui amuse bêtement sans qu’on s’en rende compte. Tout le monde ne s’appelle pas Billy Guylee. Rien que de le prononcer à voix haute : ça chatouille.

L’idée qu’il veuille devenir Serial-killer au décès de sa maman est surprenant… au départ. Car la suite donne tout son sens à la vie menée par cet étrange énergumène. Dans cet étalage d’humour noir qui fera grincer plus d’une paire de mâchoires, une logique alambiquée en ressort ; à se demander comment Billy n’a pas versé dans le meurtre plus tôt dans sa vie.

le-petit-livre-rose-d-un-serial-killer (2)

Outre ce personnage haut en couleur, d’autres protagonistes aussi improbables apparaissent et rendent le contenu de ce carnet rose encore plus glauque et macabre tout en nous faisant nous attacher à cet apprenti Serial-killer bien décidé à briller dans le milieu obscur dans lequel il a décidé de gravir.

Un pur moment d’humour noir qu’il est difficile de dire s’il sera aimé ou pas. Mais quand on est un brin barré… certainement !

ShayHlyn

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :