Opération Overlord Tome 6

Une nuit au Berghof

Scénario : Bruno Falba
Dessinateur : Davide Fabbri
Editeur : Glénat
48 pages
Genre : Guerre
Sortie : le 22 mai 2019

Ce 6ème opus de la saga overlord marquera les esprits par une narration concluante de Bruno Falba, marquant un point de chute des forces allemandes dû à une désorganisation de ses état majors.

Avis de l’éditeur :

Dans la nuit du 5 juin 1944, le sort de la guerre ne s’est pas uniquement joué en Normandie, mais aussi au Berghof, le nid d’aigle d’Adolf Hitler. Dans son chalet situé dans les Alpes Bavaroises, le Führer était loin de se douter que les rouages de sa machine infernale n’étaient pas aussi bien graissés qu’il ne le croyait, alors même que le chef des renseignements avait prévenu le haut commandement que le débarquement allait avoir lieu dans le Cotentin.

Mon avis :

Le nid d’aigle – le Berghof, là où réside le Führer, à proximité de la frontière autrichienne. Ce dernier décrypte les futures opérations afin de bluffer l’ennemi : Les américains de Patton débarqueront à Calais de ses 11 divisions.

91vw+pNWDdL

Friderich Dollman, commandant en chef de la 7ème armée maintient l’exercice du Kriegspiel à Rennes tandis que le Maréchal Rommel tente de soumettre ses plans de défense du Cotentin. Le Führer réfute l’opinion de Von Rundstadt & du général Von Schweppenbur, quant à combattre l’ennemi loin de la côte.

Les nouvelles armes de guerre de la Luftwaffe bloqueront les aviations. Le véritable assaut démarrera de Douvres. L’avenir du monde va se jouer car les 11 divisions ne sont qu’un leurre servant de diversion. Entre-temps, Hitler profite agréablement avec ses proches d’un film américain, grand fan de leur productions cinématographiques tandis qu’au quartier général du groupe d’armée B, le général Speidel énonce les 3 opérations déterminantes pour le Kriegspiel : Ralentir les blindés en bombardant les lieux de communication ; créer une confusion parmi les rangs et profiter du mauvais temps pour aborder les plages.

91sOpeYRcUL

Opération Overlord relate les manœuvres de diversion se déroulant simultanément entre les forces allemandes prises au dépourvu face à la Résistance. Une tension palpable à chaque page dont le lecteur passionné pourra profiter pleinement. Le novice en la matière, quant à lui, se sentira toutefois catapulté dans un amas d’informations dont il pourrait se lasser, mais profitera néanmoins d’accroître ses connaissances culturelles.

Graphiquement, Davide Fabbri parvient à créer une certaine atmosphère, en dépit d’un trait approximatif. Certaines planches en sont restées à leur stade prototype, manquant de finition. Un impact qui ne prête vraisemblablement pas à conséquence grâce à une dynamique constante.

Ce 6ème opus de la saga overlord marquera les esprits par une narration concluante de Bruno Falba, marquant un point de chute des forces allemandes dû à une désorganisation de ses état majors.

 

Coq de Combat

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :