Six-coups – tome 1 – le crash de monsieur Crunch

Scénario : Anne-Claire Jouvray ; Jérôme Jouvray
Dessin : Jérôme Jouvray
Éditeur : Dupuis
48 pages
Date de sortie :  5 avril 2019
Genre : western, jeunesse, humour


« Rhaaa ! Mais c’est quoi ce bled où toutes les vieilles ont un flingue ? »

Ma Présentation

Eliot, pour ses 10 ans se voit offrir par son sherif de père un magnifique flingue de cow-boy, et pas n’importe quoi s’il vous plait, un Smoothie-Wesson ! Problème, Eliot n’aime pas les armes à feu, ça lui fout la trouille. Autre problème, Eliot a une camarade de classe très envahissante qui préfère la grande aventure à l’école. Bianca, c’est son nom, est enchantée du cadeau de son ami et veut à tout prix l’essayer. Alors qu’elle tente de le prendre des mains d’Eliot, un coup part accidentellement et tue… un oiseau. Eliot est terrifié, Bianca est ravie, et une légende est en train de naitre. Pendant ce temps-là, deux voyous arrivent en ville et tentent de braquer ce qu’ils peuvent et un show sensationnel avec deux locomotives se prépare au cœur du village.

six-coups t1_pl

Mon avis

Après Lincoln, leur cow-boy teigneux et taciturne, les Jouvray reviennent au western humoristique et décalé. Plus orienté jeunesse, ce Six-coups n’en est pas pour autant dépourvu de messages d’actualité qui pourront être décryptés en famille. En effet, cette histoire très drôle où évolue une ribambelle de personnages pittoresques, offre deux niveaux de lecture qui éclaireront le jeune public sur des problématiques telles que le port d’armes, l’alcoolisme, les enfants battus, l’éducation, la sécurité et ses excès, le sensationnalisme, bref le « toujours plus ». Pour illustrer tout ça, la galerie de personnages est vraiment bien trouvée. Un shérif qui fait de l’excès de zèle en voulant armer tout le monde y compris et surtout les petites vieilles, un magicien en quête de reconnaissance un peu trop porté sur la bouteille, un père, noyé dans sa bouteille prenant sa fille pour une boniche, un maire prêt à tout pour la renommée de sa ville, des apprentis braqueurs plus bêtes que dangereux … et Lardon, fidèle compagnon et doudou vivant de Bianca, cochon de son état qui échappera de peu à la casserole. Tout ce petit monde animé de dialogues truculents et percutants donne à ce western un côté pétillant et joyeux très plaisant à lire.

Un western savoureux, où se mêlent avec subtilité humour naïf et aventure, aux vertus instructives intéressantes et qui à coup sûr fera rire les petits et sourire les grands.

Loubrun

six-coups t1_e01

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :