Hot Space – tome 1 – crash program

Scénario : Le Pixx
Dessin : Le Pixx
Éditeur : Kamiti
78 pages
Date de sortie :  février 2019
Genre : science-fiction


« cette fille ne va manquer à personne. Elle réunit toutes les conditions pour être sacrifiée »

Résumé

Nohraïa Kovalski est une pilote jeune et indisciplinée, envoyée en mission sur la base Ouranos en orbite autour de la planète Aoba. Si cette planète n’a que peu d’intérêt stratégique pour La République Terrienne, elle a le malheur de renfermer une ressource qui pourrait changer à jamais la nature même de l’humanité. Les Terriens décident donc de l’annexer, et tant pis pour les Kadisses, paisibles habitants éleveurs, agriculteurs, chasseurs qui la peuple.

C’est Nohraïa qui va se charger bien malgré elle de cette sale besogne. L’amirauté de la flotte va créer un incident diplomatique en abattant son vaisseau, incident qui servira de motif à l’invasion. Mais tout ne se passera pas comme prévu et la jeune pilote ne se laissera pas faire.

hot space t1_pl

Mon avis

Nouvelle série de science-fiction prévue en trois tomes, Hot space n’a pas la prétention de révolutionner le genre mais de rendre un hommage aux pulps américains, ces BD populaires bourrées d’action. Si l’hommage parait pour l’instant un peu timide, l’action s’installe avec efficacité malgré une intrigue pas toujours très claire à suivre. Peu importe, on se laisse guider par cette héroïne au fort tempérament et porter par ce récit ou la violence s’installe progressivement.

Pour un tome de mise en place, ce premier volume est une bonne entrée en matière pour un récit qui s’annonce très mouvementé et plein de rebondissements.

 

Le Pixx maitrise le sujet et les codes du genre et réussit à mettre en place un univers qui lui est propre sans renier ses influences. On apprend dans le dossier de presse que Moebius, Mignola ou Andreas, font partie de ses références assumées. C’est vrai, à bien y regarder, il y a un tout petit peu d’eux dans cet album. De grandes étendues désertiques, de nombreux passages muets, un trait noir appuyé, une dimension mystique et politique que l’on devine, ajoutés à quelques pointes d’humour et une grosse dose d’action, et voilà un récit de SF aux allures de série B que l’on a plaisir à lire et que l’on aura plaisir à suivre.

Loubrun

 

 

 

 

Un commentaire sur “Hot Space – tome 1 – crash program

Ajouter un commentaire

  1. Décidément, il faut croire que je suis assez réfractaire à la culture comics car j’ai eu du mal à entrer dans cette histoire pas très claire comme tu le dis avec des personnages sans intérêt et une débauche d’hémoglobine qui m’ont fait lâcher la lecture à mi-parcours…
    Bref, malgré un pitch qui a attisé ma curiosité et un dessin plutôt correct sans plus, j’ai dû rendre les armes et ne continuerai donc pas l’aventure… (2/5)

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :