Le troisième fils de Rome – T 3/5

Sylla et Pompée

Scénariste : Laurent Moënard
Dessinateur : Damir Zitko
Editeur : Soleil
48 pages – Historique
Sortie : le 19 septembre 2018

Un troisième tome du 3ème fils de Rome plutôt fade, qui se lit, mais pour lequel le lecteur devra se traîner pour le conclure. Sans réelles surprises scénaristiques, et d’une qualité graphique trop rudimentaire. Espérons que César et Vercingétorix remontent la pente….

Avis de l’éditeur :

Alors que le Tibre charrie son lot de cadavres, dans les bas-fonds de Rome, on festoie dans les libations les plus dépravées données par Decimus Salvius Camillus. L’ancien édile de la ville, fervent partisan oeuvrant à l’avènement du troisième fils de Rome, tient enfin sa chance de se venger de ses ennemis. Pendant ce temps, Pompée et ses légions se rapprochent des portes de la cité.

Mon avis :

Ceci correspond à la seconde guerre civile entre les partisans de Marius et les Marianistes. De nouvelles prescriptions voient le jour. Dans le centre de l’Italie, Cnaeus Pompeius Pompée collectionne les victoires au service de Sylla. Au même instant, Mucia Tertia s’adonne au libertinage sous toutes ses formes les plus glauques.

Apprenant cette nouvelle par un de ses esclaves, Decimus Salvius Camillus, alias le serviteur du 3ème fils de Rome, compte bien tirer profit de cette information juteuse, en proposant tous les plaisirs et les ivresses à Mucia Tertia, l’utilisant à sa guise.

PlancheA_340758

Cornelius Sylla, héros de cette intrigue, se trouve aux portes de Rome, proche d’une victoire totale sur les troupes de Marius. Camillus, organisateur de fêtes débauchées, ne doit son salut que par de vilaines combines et divers trafics dont il maîtrise l’art : Proposant ses services au maître de Rome Marius, dans l’espoir de voir Rome chuter selon leur bon vouloir. Une association entre le prêtre du culte du 3ème fils de Rome et du fils du Grand Marius ; Une alliance utile pour renverser Sylla et le parti du Sénat, afin d’être reconnu comme étant seul maître et héritier de Rome.

L’opposition menée par Sylla ne se fait point attendre, lui qui considère le 3ème fils de Rome comme une secte de bas étage. Mais peut-il vaincre Marius et Camillus avec à ses côtés une armée fatiguée, suite aux nombreux combats incessants ?

Sans réellement confirmer, la trame mise en place par Laurent Moënard se veut davantage orientée comme une fresque historique. Combien ne recense-t-on pas d’ouvrages narrant la grande Rome et ses nombreux héros légendaires ?! La particularité ici même, correspond à s’attarder à des protagonistes d’une autre vague, de quoi permettre aux néophytes d’accroître quelque peu leurs connaissances dans ce domaine.

Quant au trait de Damir Zitko, celui-ci nage entre deux eaux : Certes, les expressions de faciès se veulent réalistes, notamment durant les scènes en mouvements. Mais que dire, de certains visages grossiers, bouffis, sans réelles textures ?! Quelques angles de vues empêchent de distinguer clairement les yeux des protagonistes, comme si ceux-ci étaient inexistants…étrange, d’ailleurs, lorsqu’ils apparaissent de face.

Un troisième tome du 3ème fils de Rome plutôt fade, qui se lit, mais pour lequel le lecteur devra se traîner pour le conclure. Sans réelles surprises scénaristiques, et d’une qualité graphique trop rudimentaire. Espérons que César et Vercingétorix remontent la pente….

Coq de Combat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :