Bouts d’ficelles

Scénario : Olivier Pont
Dessin : Olivier Pont
Éditeur : Dargaud
128 pages
Date de sortie : 28 août 2018 
Genre : Fable

…l’auteur vous entraîne sans que vous ne le réalisiez tout de suite, sur un sympathique et nostalgique chemin musical.

Présentation de l’éditeur

Dans le métro, un jeune homme anonyme et timide croise le regard d’une jeune femme : c’est le point de départ d’une suite de petits événements qui se dérouleront sur un laps de temps court (une nuit) et continu, comme un plan séquence ponctué de rencontres inattendues et savoureuses. Le lecteur découvrira pourtant à la fin l’explication de cette parenthèse enchantée !

2

Mon avis

En fait, je n’ai pas lu « Là où le regard ne porte pas », ni même « Desseins », mais le nom d’Olivier Pont me disait bien quelque chose. Et bing ! j’ai réalisé qu’il avait commis l’une des meilleures planches (la plus Franquin dans le style) de l’album collectif « La galerie des gaffes » sorti à l’occasion du 60ème anniversaire du héros sans emploi. Eh bien, vous savez quoi ? Ce garçon confirme avec ce nouvel album tout le bien que je pensais de lui. C’est bien simple, sa BD coche à peu près toutes les cases de la BD parfaite ! Et en plus, il est au dessin ET au scénario.

2485_P3

Le dessin, d’abord. Car même si je ne suis pas absolument fan de son style (que j’apprécie tout de même beaucoup), il faut bien admettre qu’Olivier Pont est un sacré dessinateur. Ses pages et ses cases sont parfaitement composées et il possède son propre style à la fois caricatural et touchant. Si les décors, surtout les extérieurs, sont particulièrement réussis (il faut dire, les toits de Paris…), les personnages ne sont pas en reste. Pont fignole les expressions des visages et semble être totalement à l’aise avec les mouvements corporels. Bref, il gère grave.

PlancheS_61799

Mais c’est surtout au niveau du scénario que ce livre m’a plu. C’est un peu délicat d’en parler ici sans vous gâcher un peu la lecture, mais sachez juste que l’auteur vous entraîne sans que vous ne le réalisiez tout de suite, sur un sympathique et nostalgique chemin musical. Je n’en dirai pas plus (peut-être en ai-je déjà trop dit…). Bref, sans dire que l’histoire est géniale, mais la démarche, elle, l’est carrément.

9782205073942_pg

Je vous laisse donc courir vous procurer ce petit bijou du 9ème art et le dévorer comme je l’ai fait moi-même et comme il le mérite.


Odradek

2 commentaires sur “Bouts d’ficelles

Ajouter un commentaire

  1. Même avis , même note. Cet album est touchant, déroutant, surprenant, surtout quand on apprend comment il a été réalisé. Un très bon moment de lecture.

    J'aime

  2. Contrairement à vous, je n’ai pas été totalement séduit par cette histoire débridée un peu caricaturale à l’image du graphisme un peu trop « expédié »… bref, comptine sympathique qui aurait mérité d’être plus soignée et que je vais probablement assez vite oublier !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :