Les chevaliers d’Héliopolis T2 Albedo, L’Oeuvre au blanc

 

Scénario : Jodorowsky
Dessin : Jérémy.
Éditeur : Glénat
56 pages
Date de sortie : avril 2018.
Genre : euhhh truc ésotérique, historico-fantastique !

« Un homme de pouvoir est en train de monter en puissance, au point d’être capable de détruire l’humanité entière ? Cet homme, s’il en est encore un, c’est Napoléon Bonaparte. »

heliopolis
Le résumé.
Dix-sept est un être unique. Fils caché de Louis XVI et de Marie-Antoinette, il est l’héritier légitime du trône de France. Il est également un puissant alchimiste, membre de l’ordre secret des Chevaliers d’Héliopolis. Mais son initiation ne fait que commencer… Son prochain adversaire avait longtemps été pressenti pour devenir chevalier lui-aussi. Exceptionnel mais dangereux, il est probablement l’homme le plus craint au monde. Celui qui vient de renverser Louis XVIII et s’apprête à devenir l’égal d’un dieu : Napoléon Bonaparte.

elipolis

Mon avis.

Le tome 1 m’avait laissé une impression mitigée mais le trait du belge Jérémy, ancien disciple du regretté Philippe Delaby est un appel au crime et surtout à l’achat.
Mais il y a un autre nom sur la couverture, celui de Jodorowski qui devrait au moins alerter plus d’un lecteur. Aucun problème pour ses aficionados mais les plus cartésiens auront plus de mal avec ses délires ésotériques et sa relecture de l’Histoire. Je pense d’ailleurs que la caste des historiens français aura beaucoup de mal avec la vision proposée de Napoléon. Il est en effet décrit comme un fou sanguinaire sans aucun scrupule et sans aucune nuance. Une véritable ordure dans tous les sens du terme. Si le scénariste a voulu être polémique, il a réussi son coup. Notre héros, le fameux XVII, n’est pas spécialement plus sympathique et n’apporte guère plus d’empathie à son égard. J’ai cru à un moment à une petite étincelle quand on annonce qu’il va devoir jouer de sa féminité mais tout ça se résumera à un combat bien viril et bien masculin pour se conclure sur un petit baiser. Un exercice qui aurait bien pu se faire sous sa forme masculine, ça ne change rien au récit. Résultat des courses, je suis arrivée à lire ce tome au bout de 3 reprises tellement j’étais pris par le suspense proposé…
Au moins ce tome 2 a le mérite d’achever mes derniers espoirs.
Samba.

Un commentaire sur “Les chevaliers d’Héliopolis T2 Albedo, L’Oeuvre au blanc

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :