Brocéliande, forêt du petit peuple – tome 3 – Le jardin aux moines

Scénario : Nicolas Jarry
Dessin : Djief
Éditeur : Soleil
Date de sortie : 17/01/2018
Genre : légendes, soleil celtic, aventures, fantasy


 Une sorte de road movie vers Brocéliande avec de jeunes enfants attachants à qui la vie ne fait pas de cadeaux. Un Stand By Me au royaume de la féerie !

Présentation de l’éditeur

Méfiez-vous des mendiants du jardin aux Moines. Ils n’ont qu’un objectif : envoyer les promeneurs dans les souterrains à la recherche d’un trésor enfoui qu’ils convoitent depuis des siècles ! Il faut dire que maintes épreuves et gardiens incorruptibles protègent ce graal. Pour la bande d’enfants de Ronan le p’tit dur, Mabik le gros, Marie la bourgeoise, Ewen l’ombrageuse et le très jeune Killou, l’aventure commence…

Mon avis

Certainement le plus touchant des tomes de Brocéliande que j’ai lu jusqu’à présent. Est-ce le contexte historique plus proche que les précédents ? Peut-être… Quoiqu’il en soit, j’ai adoré suivre les souvenirs du lieutenant Ronan, tel Sir Arthur Conan Doyle qui aurait pu parler des jeunes demoiselles de Cottingley (vous vous souvenez de ce bel ouvrage ?), s’en revenant de la première guerre mondiale enfin terminée.

Gamin, en se perdant dans la célèbre forêt de Brocéliande avec ses amis, Ronan se retrouve face à d’étranges vagabonds lui demandant d’affronter trois épreuves s’il veut sauver la vie du plus jeune de la bande, le petit Kylian alors âgé de cinq ans. En bon chef de troupe, notre héros s’enfonce en terre féerique comme on se perdrait dans les brumes d’un rêve.

Toutes les clés d’une bonne aventure sont au rendez-vous : un dragon prêt à vous brûler vif si vous ne répondez pas à une énigme, des trolls gigantesques qu’il ne faut pas réveiller et enfin, l’épreuve la plus difficile d’entre toutes, celle qui détient la victoire ou la défaite : le retour sains et saufs des deux enfants auprès des leurs ou la perte, à tout jamais, d’une âme innocente…

2571570367

À croire que les aventures d’enfants m’interpellent plus que les autres. Il faut dire que le monde féerique appartient à Peter Pan et ses amis, vous ne croyez pas ? Ou alors aux adultes qui, comme moi, ont gardé ce petit « je ne sais quoi » qui nous rattache à cet univers peuplé de créatures fantastiques et tellement improbables dans notre civilisation actuelle. Quoiqu’il en soit, ce tome 3 n’a rien à envier aux précédents, ni à d’autres histoires qui m’ont marquée, avec encore des enfants comme héros, telles que : « 999 à l’aube de rien du tout » (paru chez Glénat) ou encore « le château de ma mère » (chez Bamboo).

Même le dessin, signé Djief et colorisé par Élodie Jacquemoire (c’est important de la citer, car sa palette de couleurs, tantôt chaudes comme les flammes du dragon, tantôt glacées comme l’orage torrentiel, donne d’autant plus de vie à cet ouvrage captivant), rend justice au petit peuple et nos braves jeunes héros. Un talent déjà remarqué dans « les liaisons dangereuses » parues en octobre dernier chez Glénat, mais davantage mis en valeur dans cet ouvrage plus contemporain avec néanmoins une once de nostalgie qui sied à l’univers fantastique tel qu’on pourrait le dépeindre à nos petites têtes blondes, le soir avant d’aller dormir.

Que vos rêves soient aussi chevaleresques que ce petit Ronan au cœur de l’autre royaume.

Féeriquement vôtre,

ShayHlyn.

brocéliande,forêt du petit peuple,le jardin aux moines,jarry,djief,jacquemoire,soleil,soleil celtic,légendes,aventure,fantasy.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :