Comme un chef

Scénario : Benoît Peeters
Dessin : Aurélia Aurita
Éditeur : Casterman
Collection : écritures
216 pages – broché
Parution : 17 janvier 2018
Autobiographie culinaire


Une autobiographie culinaire de Benoît Peeters

2-thumb-162

Présentation

Entre 18 et 25 ans, la cuisine a tenu une place immense dans la vie de Benoît Peeters. Ebloui par un repas chez les Frères Troisgros à Roanne, le jeune homme apprend la cuisine avec passion, en autodidacte. Quand il laisse tomber la préparation du concours de Normale Sup et que ses parents lui coupent les vivres, Benoît tente de devenir cuisinier à domicile ! Entre deux articles et un job dans une librairie, il s’essaie aux recettes les plus subtiles… et se confronte à la rudesse du réel.

3-thumb-131

Mon avis

L’écriture de soi en bande dessinée, l’autobiographisme, a conquis depuis longtemps ses lettres de noblesse.  Généralement, ce sont des dessinateurs qui décident de se mettre en cases. Ici, la démarche est différente. Benoît Peeters est scénariste, essayiste, romancier et éditeur : il a donc dû faire appel aux pinceaux d’Aurélia Aurita pour illustrer sa vie d’intellectuel gastronome au tournant des années soixante-dix et quatre-vingt, pour poser sur son « moi » un autre regard, pour donner vie à son personnage. Cela donne un excellent album, sorte de récit de formation dessiné, mélange réussi de scènes cocasses, de souvenirs nostalgiques et émouvants. On y retrouve les années d’insouciance, d’enthousiasme et de naïveté d’une jeunesse au carrefour de deux avenirs : la cuisine ou l’écriture.

4-thumb-116

Ce récit de vie, aussi culinaire que littéraire, nous dévoile, sur un ton qui mêle humour et plaisir, des détails sur le parcours initiatique d’un apprenti gastronome. Judicieusement servi par le dessin minimaliste et presque monochrome d’Aurélia Aurita. La couleur n’est qu’utilisée que pour les aliments ou pour des moments à forte charge émotionnelle. La dessinatrice se met en scènes dans les dernières pages pour conclure un album qui se déguste avec lenteur, ce qui permet d’en savourer toutes les incrustations, citations et allusions. On pourra y croiser des chefs prestigieux et leurs menus, ou encore Hergé, François Schuiten et Chris Ware, et même Roland Barthes, Paul Claudel et Agatha Christie. On y retrouvera des couvertures de livres de cuisine, de romans, d’essais et bien sûr … de BD. Brueghel a inspiré la dessinatrice pour une scène d’anthologie particulièrement festive. Le tout est mitonné avec une légèreté, parfois grave, pour nous laisser sur une belle leçon de vie. 

5-thumb-87

 

Skippy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :