Jhen

1.jpg2 (2).jpgTome 16 – La peste

Scénario : Jean-Luc Cornette et Jerry Frissen

Dessin : Paul Teng

Editeur : Casterman

48 pages – cartonné

Sortie : 15 novembre 2017

Aventures médiévales

Présentation :

Jhen est appelé à Trani pour réparer la somptueuse cathédrale San Nicola di Pellegrino. Accompagné de Venceslas, le tailleur de pierres, il y retrouve son vieil ami Raphaël, déjà à l’ouvrage dans l’édifice. Le chantier est immense, rien ne doit entraver la réparation du campanile que la riche famille Saverio finance pour la gloire de Dieu. Mais un mal insidieux gagne peu à peu la ville et ses habitants. Si Jhen est habile architecte, il ne peut réparer les rancœurs du passé. Bientôt, c’est toute la ville qui, guettée par la folie, menace de s’effondrer.

4.jpg

Mon avis :

En parfaite continuité avec le tome précédent, le scénario de cette 16ème aventure de Jhen ramène le héros- architecte vers l’Italie pour une intrigue qui traite deux sujets sensibles : l’épidémie (la peste) et la maladie sociale (l’antisémitisme). C’est donc un Moyen-Age âpre et cruel qui sert de toile de fond à ce récit violent qui se lit en retenant son souffle.

5.jpg

Au dessin, Paul Teng a conservé son style personnel, celui de l’album précédent. Une orientation graphique un peu différente par rapport aux premiers albums de la série, mais une vision très pertinente de son univers. Il travaille toujours de manière classique en utilisant les planches au format traditionnel A3, les plumes, les pinceaux et l’encre de Chine. Très à l’aise dans les scènes de combat, méticuleux pour les costumes et décors d’époque, il reste une référence pour la bande-dessinée historique.

6.jpg

La série a (re)trouvé son rythme et on attend le retour de Jhen en terre de France pour le prochain épisode.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg   Dessin_R_sf_txt_65px.jpg   Album_R_sf_txt_65px.jpg

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

 

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

 

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

 

Skippy

 

Timeless Romance T.1

Timeless romance, Aikawa Saki, Soleil, shôjô, romance, fantastique, réincarnation, magie.Timeless romance, Aikawa Saki, Soleil, shôjô, romance, fantastique, réincarnation, magie.Scénario : Aikawa Saki
Dessin : Aikawa Saki
Éditeur : Soleil
Date de sortie : 08/11/2017
Genre : shôjô, romance, fantastique, réincarnation, magie.

 

 

 

Présentation de l’éditeur

Que ce soit au travers de la réincarnation ou du concept de l’âme soeur, nombreux sont ceux qui croient au partage d’une même destinée. Mais pour Akari, tout cela va devenir très réel !

Akari a la sensation d’entendre une voix en elle. Alors qu’elle est sur le point d’avouer ses sentiments à son ami d’enfance, elle perd connaissance. Elle se réveille alors dans le corps d’une jeune femme au siècle précédent. Un jeune homme lui apprend alors que la propriétaire de ce corps partage une âme identique à la sienne et qu’elle a fait appel à Akari pour mettre fin à une malédiction. Voilà la seule chance pour la jeune fille de retourner dans son corps originel.

Timeless romance, Aikawa Saki, Soleil, shôjô, romance, fantastique, réincarnation, magie.

Mon avis

Akari est une jeune lycéenne tout ce qu’il y a de plus ordinaire à qui rien ne présageait une aventure telle que celle qui lui arrive dans « Timeless Romance ». Alors qu’elle s’apprête, enfin, à déclarer sa flamme au garçon de ses rêves, elle défaille. Trop d’émotions ? Nous pourrions le croire, mais non. C’est exactement à ce moment là qu’une force surnaturelle décide d’emmener son âme dans le passé, rejoindre le corps d’une de ses vies antérieures.

 

De lycéenne sans histoire, elle devient princesse d’une grande famille de « chasseurs de démons ». D’éducation standard, avec le parlé contemporain qu’on peut imaginer, Akari doit devenir Sayoko, demoiselle de bonne famille, avec une très bonne éducation et des manières qui siéent à une demoiselle du début du XIXe siècle au Japon.

Timeless romance, Aikawa Saki, Soleil, shôjô, romance, fantastique, réincarnation, magie.

Autant dire que ce n’est pas le genre de shôjô qu’on peut lire régulièrement. Mais qu’à cela ne tienne : c’est prometteur. Non seulement on peut s’attendre à ce que la demoiselle s’y perde entre son époque et celle dans laquelle la voici plongée, mais en plus : elle quitte un charmant jeune homme dont elle voulait devenir la petite amie, pour finir dans un étrange triangle amoureux en devenir – car, ne nous méprenons pas : chaque lectrice voit venir la romance entre Akari / Sayoko et le ténébreux serviteur Chikage Ukita. Mais comme un beau gosse ne vient jamais seul, il s’avère que la jolie et délicate princesse soit fiancée… mais chut, ne dévoilons pas tout.

 

D’autant que la trame principale n’est, à priori pas ces amourettes, mais les dons extraordinaires de la demoiselle pour éloigner les démons de la ville. Une mission périlleuse qui semble avoir fait défaut à la princesse d’origine qui n’a, dès lors, rien trouvé de mieux que d’attirer à elle, la personne du futur détenant la même âme qu’elle… quelle histoire !

 

Le tout, savamment mis en forme sous les traits de personnages extrêmement beaux, je dois le reconnaître (comme quasi tout bon shôjô qui se respecte) et des décors du début du siècle passé, au Japon, non négligeable. Un souci du détail, de la retranscription des styles vestimentaires et architecturaux de l’époque qui nous permettre d’intégrer l’époque de l’histoire sans aucun souci et ainsi accompagner Akari dans cette étrange aventure qui nous promet d’être toute en beauté et en magie.

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Timeless romance, Aikawa Saki, Soleil, shôjô, romance, fantastique, réincarnation, magie.

Affaire à suivre…

ShayHlyn.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑