Nobody – Episode 2 – Rouler avec le Diable

Scénario : Christian De Metter
Dessin : Christian De Metter
Éditeur : Soleil
76 pages
Date de sortie : Avril 2017
Genre : Thriller Psychologique

 

Présentation de l’éditeur

2007, États-Unis. Dans le Montana, un homme – 57 ans, solide, barbu et cheveux longs, tatouages sur tout le corps – est arrêté sur le lieu d’un crime qu’il s’accuse d’avoir commis. Un an plus tard, une jeune psychologue est diligentée par le juge pour réaliser une expertise psychologique de cet homme. Il livre son récit mais certains éléments ne collent pas… Dans ce nouvel épisode, l’homme révèle avoir infiltré, dans les années 70, un gang de bikers suspecté de faire des braquages pour le compte des Hells Angels…

Mon avis

Je ne sais pas vous, mais moi je kiffe Christian De Metter. Enfin, pas lui personnellement, mais j’aime vraiment beaucoup ce qu’il fait. Ce nouveau tome de Nobody ne déroge évidemment pas à cette sympathique règle.

 

noBodyS1Ep2-4.jpgLe dessin est toujours aussi beau. Oui, on peut aisément parler de beauté quand on évoque le trait de cet artiste graphique qu’est De Metter. les couleurs, la matière, les ambiances, les détails, les expressions des visages, tout concourt à nous plonger dans l’univers seventies de Nobody. La volonté d’une approche très télévisuelle de cette histoire semble par ailleurs assez évidente, notamment par l’adoption du langage cinématographique dans ses découpages et ses cadrages. Du grand 7ème… Euh, pardon, 9ème art…

 

Le scénario, c’est du même niveau : tip-top ! On est dix ans après le premier récit de Nobody. Toujours au moyen de flashbacks, les événements s’enchaînent bien, sans incohérence, en attisant toujours un peu plus l’intérêt du lecteur. Au fur et à mesure, on en apprend un peu plus sur le personnage principal de cette histoire.

 

téléchargement (1).jpgQuand je parlais d’une approche télévisuelle pour le dessin, il ne s’agissait pas de mots en l’air. cette série BD est pensée comme une série télé. On y parle d’épisodes et de saisons sur la couverture, et, précisément, cet épisode s’achève par un inévitable Cliffhanger (enfin, si l’on a bien suivi, ce n’en est pas vraiment un…). Bref, je ne sais pas s’il y a là une volonté de surfer sur la vague des (excellentes) séries télés américaines (ou autres), mais le résultat est largement au niveau.

 

Pour conclure, je ne saurais vous conseiller mieux que de vous procurer cet album et, bien sûr, le précédent, afin d’être bien au point sur cette superbe série.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg Dessin_R_sf_txt_65px.jpg Album_R_sf_txt_65px.jpg

5.0C.png

5.0C.png

5.0C.png

 

 

Et pour le plaisir des yeux ET des oreilles, voici la bande-annonce de Nobody :

 

Odradek.

6 commentaires sur “Nobody – Episode 2 – Rouler avec le Diable

  1. même avis. J’ai été littéralement aspiré par cet album, subjugué pa ra beauté du dessin et la puissance du scénar. Un scénario qui n’a rien a envier aux meilleures séries TV étatsuniènes.

    J'aime

  2. Je ne sais pas si c’est les screens soleil ou quoi mais perso ça ne m’inspire pas, mais alors pas du tout visuellement. J’irai le feuilleter tout de même chez mon dealer parce que la chronique fait envie. =)

    J'aime

  3. franchement, y’a rien qui m’a choqué dans le dessin. et puis le scénario est tellement bon …

    J'aime

  4. Je vois ce que tu veux dire. En effet, les screens de Soleil ne sont pas très bien choisis. À vrai dire, en prévisualisant ma chronique je me disais que j’encensais le dessin de l’auteur mais que je montrais des planches à peine moyennes, voire pas terribles… Peut-être eus-je dû en scanner d’autres afin de mieux illustrer mon propos… Mais je t’assure que De Metter nous montre vraiment son talent graphique dans la plupart des planches de cet album.

    J'aime

  5. Je l’ai déjà signalé. C’est mon coup de cœur du moment. ♥♥♥

    J'aime

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :