La bataille de Yashan, 1279

Scénario : Bo Lu
Dessin : Bo Lu
Éditeur : Urban China
286 pages
Date de sortie :  mai 2017

« Le futur Gengis Khan était né, et avec lui, une lignée de guerriers insatiables qui allaient mettre la Chine à feu et à sang durant plus de 200 ans ! »Genre : manhua, histoire, guerre

 

 

5ddad-bataille-de-yashan-1279-pl02-thumb
Présentation de l’éditeur

En 1279, la Chine est pour la première fois sous la domination des Mongols. La dynastie Yuan, fondée par Kubilai Khan – le petit-fils de Gengis Khan – a en effet assimilé la totalité de l’empire du milieu… sauf la ville de Yamen, située sur le littoral sud, où un dernier bastion de l’ancienne dynastie Song lui résiste encore. Une des plus grandes batailles navales de l’Histoire s’apprête à avoir lieu…

 

 

 

Mon avis

Nous avions fait la rencontre avec cet auteur Chinois, Bo Lu, dans La Bataille de Shanghai 1937 sorti en 2015 chez Urban China où il nous racontait par le détail la bataille sanglante où l’armée Japonaise, inférieure en nombre mais supérieure techniquement avait vaincu l’armée Chinoise et pris possession de cette ville nommée à l’époque le « Paris de l’Orient ».

Changement d’époque pour ce nouveau documentaire historique. Nous voilà plongés au cœur de cette Chine du Moyen Âge où le territoire reste divisé en provinces autonomes et est donc le théâtre de nombreuses batailles. Si quelques noms comme Gengis Khan ou Kubilaï Khan ne nous sont pas totalement inconnus, il faut bien avouer qu’en Europe on n’y connaît pas grand-chose dans l’histoire de la Chine. Bo Lu se pose en professeur d’Histoire et éclaire notre lanterne sur ces batailles très violentes, fondatrices de l’histoire de la Chine.

la bataille de yashan 1279,bo lu,urban china,histoire,guerre,chine,moyen âge,052017,710

La bataille de Yashan à proprement parler, c’est une bataille navale hors du commun durant laquelle se sont opposés des milliers de navires Mongols de la dynastie Yuan et Chinois de la dynastie Song. Bien que supérieurs en technologie et en nombre, ces derniers seront sévèrement défaits par les Yuan, et cette bataille marquera la fin de la dynastie Song.

Bo Lu tente ici un travail de mémoire et de réhabilitation des vieilles dynasties Chinoises pour mettre un terme à l’idée qu’après Yashan il n’y a plus eu de Chine, et qu’avant que le communisme ne détruise toutes les traditions, la Chine s’est construite sur l’histoire de ces dynasties.

Ce livre épais de près de 290 pages se divise en 16 chapitres dans lesquels la violence des combats est omniprésente. S’il était en couleur, il y aurait du rouge absolument sur toutes les pages ! La première partie relate l’invasion Mongole et la progression de ses différentes armées jusqu’à l’île de Yashan. Un peu longue et fastidieuse à lire, elle a néanmoins son importance pour bien appréhender les forces en présence et le contexte historique des deux armées. La seconde partie se concentre sur la bataille de Yashan. Les tactiques des deux armées sont très détaillées et l’on sent là le gros travail de documentation qu’a dû fournir l’auteur. Le déroulé de la bataille est vraiment passionnant même si la lecture est parfois rendue délicate par un dessin très fourni et des noms de protagonistes pas toujours évidents à retenir. Heureusement, Bo Lu opte pour une narration en voix off et limite au maximum l’usage des dialogues, allégeant ainsi ses cases autant visuellement que d’un point de vue narratif. Du coup, cette bande dessinée se lit vraiment comme un documentaire.

la bataille de yashan 1279,bo lu,urban china,histoire,guerre,chine,moyen âge,052017,710

Pour le dessin, l’auteur avoue dans la postface qu’il a eu recours aux outils numériques lui permettant d’avancer plus vite. Franchement, je l’aurai pas lu, je ne l’aurai pas su. En comparant avec son précédent ouvrage, on constate juste un trait plus épais et plus grossier (surtout dans la première moitié du livre) ainsi qu’un encrage plus prononcé. Mais surtout, la caractéristique principale du dessin, c’est qu’il y a beaucoup de gros plans et de plans rapprochés montrant les scènes de combats, ce qui donne à certaines planches un aspect un peu fouillis. Il faut prendre le temps de s’attarder sur le dessin, et alors on s’aperçoit de la foultitude de détails et de la précision que Bo Lu apporte à ses mises en scène.

Comme avec La bataille de Shanghai, ce nouveau document Historique de Bo Lu ravira les curieux et les férus d’Histoire et de batailles navales, sauf s’ils s’attendent à une fiction historique où l’aventure prédominerait sur l’Histoire.

Loubrun

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg Dessin_R_sf_txt_65px.jpg Album_R_sf_txt_65px.jpg

la bataille de yashan 1279,bo lu,urban china,histoire,guerre,chine,moyen âge,052017,710

la bataille de yashan 1279,bo lu,urban china,histoire,guerre,chine,moyen âge,052017,710

la bataille de yashan 1279,bo lu,urban china,histoire,guerre,chine,moyen âge,052017,710

 

A lire aussi

la bataille de yashan 1279,bo lu,urban china,histoire,guerre,chine,moyen âge,052017,710

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :