Be My Slave T1

Auteur : Mika Sakurano

Éditeur : Soleil manga

192 pages

Genre : Shojo, Romance pour public averti

Sortie le 8 février 2017

 

89180-sans-titre-thumb-13
Avis de l’éditeur :

 

Lintello Azusa Yano est secrètement amoureuse du beau Kaoru Aota, mais il est résolument inaccessible pour elle. Jusqu’au jour où ce dernier se met à se rapprocher delle physiquement. N’arrivant pas à le repousser, Azusa devient petit à petit une véritable esclave pour lui ! Mais les choses vont se compliquer lorsque la jeune fille découvre que son petit ami est amoureux dune autre femme Entre manipulation et trahison qui saura dominer l’autre ?

Mon avis :

 Avec ce titre évocateur « Be My Slave » (Sois mon esclave), on peut toutefois s’interroger si nous avons affaire à un simple shojo traditionnel, ou bien, si l’on converge vers une tendance davantage tournée vers un Seinen.

Rares en fait sont les shojo porteurs de l’indicatif « Pour public averti ». Après lecture de ce 1er tome relativement entreprenant, on se rend à l’évidence que les éditions Soleil ont vu juste.

Be My Slave affiche les ingrédients habituels rencontrés dans un shojo : romance fleur bleue, conquête inaccessible, crayonné conçu pour jeunettes, visages beaux et reluisants…

Mais très vite, le lecteur comprend tout l’intérêt de ce label « Pour public averti », des gestes forts câlins, un jeu du dominant et dominé, une expérience psychologique profonde, une introspection adéquate et équilibrée entre le bourreau et sa victime.

Les protagonistes authentiques offrent un caractère plutôt bien trempé. Les dialogues s’orientent fort vite vers une dépendance affective et sexuelle de la jeune fille vers le beau gosse de service. Lui qui rejette presque les plus belles filles de sa classe, il joue un jeu autant créatif qu’étrange avec Azusa.

A l’heure des 50 nuances de grey pour les adultes, voici presque sa version pour les 16 et ans et plus.

Maintenant soyons clairs, nous sommes à des lieues d’un Nozokiana, chez Kurokawa… autant graphiquement que sur son fil conducteur. Mais voici un album plus que correct pour lancer les hostilités.

Le second tome risque de pencher soit vers une véritable révélation, ou sombrer dans l’anonymat le plus cruel. Vivement la suite du maître et de sa jolie esclave pour percevoir peut-être une pépite du genre.

9782302056213_pg.jpg


Coq de Combat

Un commentaire sur “Be My Slave T1

Ajouter un commentaire

Répondre à samba Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :