Ontophage, Pierres de brume.

Ontophage120090714170741_t1Auteur :Piskic.
Editeur : Emmanuel Proust
.
L’enquête.
Un cadavre de pierre vient d’être découvert au Cimetière du Père-Lachaise ! Le quotidien Le Petit Journal dépêche sur place Tristan, pour faire un article à sensations. L’occasion idéale de faire ses preuves : il résoudra l’enquête avant la police ! Attention : que manigance Émile Auguste d’Onfroy, personnage aussi inquiétant qu’énigmatique, qui le suit pas à pas ?

Le scarabée.
En cherchant bien, j’ai peut être découvert le sens de ce titre énigmatique d’ « Ontophage ». Il s’agirait de quelqu’un qui se nourrit d’excrément , j’èspère que l’auteur ne parle pas au sens propre. Vous l’aurez donc compris, on ne fait pas dans le joyeux . On peut même dire qu’on fait dans le glauque. Cette atmosphère très sombre mise en valeur par une colorisation proche du « sépia » va comme un gant à ce  Paris de 1866 avec ces petites ruelles étroites . Par contre, utilisez les moyens modernes style spot ou allogène pour y voir plus  clair, ça aide. J’ai néanmoins noté  le très bon travail pour la découpe, c’est varié et très dynamique.
Pour le moment, il est difficile de coter cette série prévue en 4 tomes  car on est loin d’avoir toutes les cartes en main pour pouvoir  juger cette enquête très « Holmesque » convenablement.
En tout cas, il y a un potentiel, le graphisme est original et détaillé  et le coté fantastique du récit attire le chaland indéniablement. Je mettrais un peu de réserve pour les amateurs du « beau » qui auront certainement du mal avec cette BD.
surprises.smileysmiley.com.7

ontophage

Saint Kilda,les esprits d’Hirta.

SaintKilda1AlbsaintKilda1Auteurs :Chandre et Bertho.
Editeur : Emmanuel Proust.

Le bannissement.
1860. Dans l’Angleterre industrielle, ce sont les parents qui décident de l’avenir de leurs enfants. Darius Kingley, fils d’un sidérurgiste et étudiant en biologie et naturalisme, est promis à la fille d’un concurrent pour nouer une solide alliance. Ses velléités d’indépendance d’esprit et son ralliement aux théories « fumeuses » de Darwin, lui valent l’annulation de sa thèse et son bannissement : une mission de deux ans dans la communauté de Saint-Kilda. Il débarque dans cette espèce de société utopique sans tabou ni argent. Comment va-t-il être accueilli dans un tel univers ? Quelle leçon va-t-il pouvoir en tirer ?

Ma bougie.
C’est la couverture qui a attiré mon attention et aussi je dois bien l’avouer, le peu de monde devant Chandre qui a fait que je me suis procuré cette BD. Premièrement, j’ai apprécié la dédicace mais allais je aimer le deuxième, le contenu ?  Coïncidence incroyable, une panne de courant d’une bonne heure me décide à rentrer dans cette histoire  aux lumières des bougies. On y parle d’une ile isolée au large de L’Ecosse  vivant en autarcie depuis des lustres. Si ça ce n’est pas se mettre dans les conditions optimales pour cette lecture !
Au début, j’ai été intrigué  par cette île mystérieuse qui existe vraiment .Je vous prépare d’ailleurs un poste demain pour en apprendre plus sur cette ile, c’est réellement passionnant. Ensuite, on s’attache vite au héros principal, Darius, qui essaye de faire bonne figure et d’en apprendre plus sur les habitants et leurs meurs. Le style est assez narratif et nous conduit vers une intrigue assez prévisible pour le moment mais pour moi, c’est un détail, j’ai adoré l’atmosphère très particulier de cette BD. C’est un peu une ambiance douce amère qui jaillit des brunes admirablement dessinées par Chandre. Un dessin élégant  nous invitant au voyage grâce aussi à de très belles couleurs.
Bref, en voilà une agréable surprise.
PS : Le tome 2 est prévu pour février 2010.
surprises.smileysmiley.com.8

On en parle sur forum.

St_Kilda

 

Oh les filles, deuxième partie.

OhLesFilles2_19062009_125747ohlesfilles2_plaAuteurs : Lepage et Sophie Michel.
Editeur : Futuropolis.

Les tumultes.
Chloé, Agnès et Leila ont grandi. Leila a perdu sa mère, et l’arrivée dans le foyer familial de Soraya, la deuxième épouse de son père, perturbe ses sentiments. Agnès, en butte à l’indifférence de ses parents, se réfugie peu à peu dans la révolte et la fugue. Chloé, en revanche, s’épanouit un peu plus chaque jour dans la danse et le bonheur d’une mère aimante.
Les premières règles, les premiers émois, les premiers rapports sexuels, les premiers chagrins : la vie chahutée de trois amies qui s’éveillent à l’amour…
Ma lecture.
A la lecture du résumé, on pourrait croire à une histoire nunuche digne des pires séries telle que Hélène et les garçons. Mais non, on en est franchement très loin, c’est sensible, touchant et passionnant à lire. Cette chronique sociale nous narre le quotidien de 3 destins de jeunes femmes : Agnès la rebelle (j’ai failli mettre Gnès , une habitude certainement Clin d'oeil) , Chloé la passionnée et Leila la réfléchie .Je pense que beaucoup d’entrevous trouveront un intérêt à suivre ce dytique car il vous parlera . C’est loin d’être toujours rose mais c’est ça la vie, il faut parfois surmonter les obstacles.
Sur mon premier avis, je disais qu’il était parfois difficile de discerner deux des héroïnes. Franchement avec un peu de concentration, elles sont facilement identifiables. Il suffit d’ouvrir un peu nos yeux  pour remarquer l’excellent travail de Lepage .Il arrive à retranscrire les émotions d’une très belle façon. Un dessin bien en osmose avec le récit. Je n’oublie pas la colorisation toujours aussi inspirée et nous avons là une BD qui j’ai lue avec envie.
Voilà, je classe bien vite « oh les filles » au panthéon de mes meilleures BD surtout qu’elle est dédicacée..
surprises.smileysmiley.com.9

OhLesFilles2_19

Contern 2009(3).

14 :00, je réattaque mais comme je n’ai plus trop envie de trop dépenser, je pense me faire dédicacer les albums que j’ai pris pour l’occasion .J’en ai trois : Les Eternels de Meynet, Oh les filles T2 de Lepage et Croisade de Xavier. Meynet , j’oublie tous les tickets ont été distribué. Je tente Lepage. 14 :30 , l’auteur arrive, ça va assez vite. Je demande Agnès, cheveux long ou court  qu’il me propose. Je lui laisse le choix. Je m’imagine que ça ne doit pas être comique de faire des dessins à longueur de journée. Eux des esclaves et nous des piquets….heureusement qu’on peut parler à d’autres passionnés dans les files. Bref, Emmanuel Lepage me parle des responsables de chez Futuropolis qui sont quasi tous des anciens de chez Dupuis ou Aire Libre.

Lepage

Ensuite un coup de folie, je tente Philippe Xavier, 12 personnes devant moi……A peine arrivé qu’un responsable me met sur mon dos «  fin de la file ».Donc, c’est moi le dernier  qui aura une dédicace pour ma « croisade ». Dans la file, on a parlé de Romain Hugault et de planeur, et oui ! 1H30 plus tard, me voilà devant Xavier. Il doit être content car je suis le dernier, on refait les présentations quand il devine que c’est moi Samba « le bugatti ».Le tome 4 est en colorisation chez Chagnaud et le nouveau cycle  sera basé sur Gauthier avec peut être un S à Croisade. On verra. Sinon vous pouvez constater que même en fin de festival, le trait est toujours aussi magnifique.


Xavier


Et voilà on peut repartir à 17 :15, mais avant une petite signature de Meynet .Voilà la boucle est faite et à l’année prochaine.

Contern 2009(2).

Ensuite, c’est le moment où je me dis qu’il sera inutile d’essayer d’avoir des dédicaces de Lepage, Meynet et Xavier, trop de monde. Changement de tactique donc, je peste de n’avoir pas pris mon album de Corpus Hermiticum vu que la file devant Brion est ridicule. Bon, c’est trop tentant et je me procure le tome un des insurgés d’Edaleth.

brion

Ensuite direction Emmanuel Proust  pour deux séries que je ne connaissais pas. Visiblement, je n’étais pas le seul puisqu’ il n’y avait personne à ce moment là. Bingo pour Samba.
Ontophage de Piskic « l’autrichien »

piskic

Saint Kilda de Bertho et Chandre.

chandre

C’est la pause de midi, Gyros et Diekirch au programme.

à suivre.

Contern 2009(1).

Ce dimanche 19 juillet, je suis allé faire un petit tour au grand duché de Luxembourg et plus précisément à Contern pour son festival BD 2009.

contern2009

Comme souvent, tout mon temps disponible a été dilapidé pour  la chasse aux dédicaces.
J’ai voulu tout de suite me mettre dans la file de Philippe Xavier mais avec plus de dix personnes en attende, j’ai renoncé (provisoirement) .Trois personnes sont devant Mike Ratera, j’essaye. Après ½ heure, j’arrive devant l’auteur et je m’attends à lui parler en Anglais comme les 3 personnes précédentes. Et oh surprise, l’auteur espagnol me dit avec un grand sourire « enfin, je vais pouvoir parler français !!!»
Rencontre très sympathique avec un auteur très affable. Petite confidence, le tome 2 du chant des elfes prévu vers octobre (série prévue en 3 tomes et plus si affinité).

ratera

A suivre.

Les mondes d’Aldébaran – Bételgeuse (cycle 2), tomes 1 à 5

couv-betelgeuseT1L’histoire (scénario, dessin, couleurs : Leo)
En plein désert, une jeune fille traquée par les militaires leur échappe grâce aux relations particulières qu’elle entretient avec les Iums – de jolies bestioles mi-phoques mi-pingouins (un petit côté « smoking ») qui, Dieu sait pourquoi, la protègent.
Par ailleurs, les Iums intéressent énormément Leilah Nakad, qui étudie discrètement leurs us et coutumes. Mais Leilah est rongée par un terrible remords : sept ans plus tôt, elle commandait un vaisseau qui, transportant trois mille jeunes gens venus vivre sur Bételgeuse, continue de tourner vainement dans le ciel.
Pendant ce temps, sur Aldebaran, Driss et Alexa préparent une expédition dans le but de découvrir quel genre de problème a pu rencontrer la mission Bételgeuse : peut-être encore une bizarrerie.

couv-betelgeuseT2couv-betelgeuseT3Info : → Les mondes d’Aldébaran – Aldébaran, cycle 1, comprend 5 tomes, la série est terminée.
→ Les mondes d’Aldébaran – Bételgeuse, cycle 2, comprend 5 tomes, la série est terminée.
→ Les mondes d’Aldébaran – Antarès, cycle 3, comprend 2 tomes pour le moment, série en cours.

couv-betelgeuseT4

 

L’avis de Gnès

L’aventure continue ! Après avoir exploré Aldébaran, une nouvelle planète est explorée par la Terre et Kim Keller d’Aldébaran : Bételgeuse.
On retrouve le groupe du 1er cycle qui s’ajoute à de nouvelles personnes. Bien que l’histoire se répète un peu dans le sens où c’est l’exploration d’une nouvelle planète, nous sommes tout de même captivés. Et puis l’histoire n’est pas tout à fait la même.

Dans ce cycle, il est plutôt question de la lutte entre un groupe qui veut coloniser Bételgeuse, et l’autre non pour protéger les animaux. C’est un peu un combat entre naturalistes et investisseurs. Alors qu’Aldébaran était déjà colonisée.
Et à la fin de ce cycle nous en savons davantage sur la mantrisse.

couv-betelgeuseT5Le côté « tout le monde veut coucher avec Kim » tout au long du cycle, on aurait pu s’en passer je trouve… mais bon ce sont les relations humaines Clin d'oeil

L’imagination de Léo ne décline pas pour dessiner les bêtes, bien au contraire.
Et les couvertures des albums sont encore plus belles.

Pour conclure
Je continue avec le cycle 3, Antarès.

Ma note
9/10


planche-betelgeuse-reduite

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑