Druuna tome 5

Celle qui vient du vent

Auteur : Serpieri
Editeur :Glénat
96 pages
Genre : Fantastique – Erotique
Sortie : le 27 février 2019

« Celle qui vient du vent » consiste en une fusion des deux genres de prédilection de l’auteur. L’érotico-fantastique et les indiens d’Amérique du nord du 19ème siècle. Son trait demeure comme à son apogée : un travail qui ne peut amener qu’à un respect profond, une finesse du détail, un encrage épais et convaincant, et des paysages de toute beauté… sans oublier Druuna, toujours aussi resplendissante, dont les amateurs de femmes voluptueuses ne peuvent qu’être conquis.

Avis de l’éditeur :

Druuna atterrit mystérieusement sur un monde ressemblant aux grandes plaines de notre passé. Livrée à elle-même, elle déambule à travers cette immense étendue jonchée de cadavres jusqu’à sa rencontre avec un chef indien qui la nomme « celle qui vient du vent ». Mais il ne semble pas être le seul à la connaître. Ils seront bientôt rejoints par une troupe de conquistadors, Druuna prise entre deux feux… Ce monde est-il seulement réel ? Et pour quelle raison Druuna peut-elle bien s’y trouver ?

bd-druuna-5-800x667

Mon avis :

Druuna évolue entre différentes dimensions à la recherche d’elle-même. Après avoir pénétré un jet de lumière, elle vagabonde entre les espaces temps pour atterrir inopinément dans une immense plaine. Dés son arrivée, les regards se monopolisent sur elle. Chacun la désire, la convoite…

Il aura fallu patienter 16 longues années pour voir la suite de la série emblématique de Serpieri  véritable référence dans le genre érotico-fantastique à l’instar de Manara. A l’exception du titre « Anima » sorti en 2016, contant les origines de la série et exclusivement muet de par son manque de bulles de lecture, la suite de Clone se faisait nettement ressentir, si bien que plus d’une lecteur restait dubitatif concernant la suite éventuelle de la saga.

Et nous y voila de nouveau avec ce titre « Celle qui vient du vent », album presque inclassable d’une part et répondant présent d’autre part. Inclassable car il s’agit certainement du titre le plus « soft » à ce jour de la série, l’érotisme s’est quasiment volatilisé, n’affichant que Druuna presque nue mais sans la moindre connotation sexuelle. Une idée qui peut blesser le lecteur car des titres tels que Carnivora et Mandragora nous avait marqué à tout jamais de leur empreinte subtile et pornographique, associant la brune à copuler avec des humains mais également des créatures diaboliques. Les premiers plats de couvertures parlaient pour eux-mêmes avec des positions lascives.

PlancheA_361362

« Celle qui vient du vent » est cependant un titre complet, à défaut de manquer d’orgies sexuelles. Les principaux éléments de la saga y sont respectivement introduits : les machines métalliques, le gnome robot qui accompagne notre héroïne album après album, les espaces temps inter- dimensionnels, les flashbacks sur certains protagonistes dont Schastar, l’homme que Druuna n’a cessé d’aimer. Mais ce titre permet également de savourer une autre passion de Serpieri : celle des indiens, comme il nous l’a démontré par des one shot tels que « Chaman », « L’indienne Blanche » ou encore « L’homme Médecine »

« Celle qui vient du vent » consiste en une fusion des deux genres de prédilection de l’auteur. L’érotico-fantastique et les indiens d’Amérique du nord du 19ème siècle. Son trait demeure comme à son apogée : un travail qui ne peut amener qu’à un respect profond, une finesse du détail, un encrage épais et convaincant, et des paysages de toute beauté… sans oublier Druuna, toujours aussi resplendissante, dont les amateurs de femmes voluptueuses ne peuvent qu’être conquis.

La fin d’album laisse entrevoir une fin ouverte bien que mystérieuse. Seul Serpieri connait la suite si suite il y aura. Mais laissons nous bercer par l’éventualité de celle-ci. Ce superbe album est agrémenté de nombreux croquis en fin d’album.

Serpieri, Manara, Jodorowsky : des auteurs inégalés !

Coq de Combat

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :