Killing Maze T.1/4

Scénario : Okada Shinichi
Dessin : Yamada J-Ta
Éditeur : Doki Doki
224 pages
Date de sortie : 22 août 2018 
Genre : Thriller, fantastique

L’imagination improbable mise sur papier est intrigante, autant que palpitante. Des rebondissements réguliers pour garder le lecteur attentif et un dessin assez bon.

Présentation de l’éditeur :

Un thriller noir inextricable !

Des disparitions en chaîne, des corps de lycéennes qui brûlent en pleine salle de cours, des êtres humains transformés en diamants… À chaque fois, ces affaires tragiques sont liées à l’apparition d’un labyrinthe surnaturel qui engloutit tout, et dont on ne peut en réchapper sans résoudre une énigme.

Lycéen plein d’entrain, Yûhei parvient à échapper in extremis à ce piège mortel grâce à l’aide de Saeko, une jeune fille dont la soeur a péri sous l’effet du labyrinthe. Tous deux mènent désormais une enquête à haut risque sur un certain « Maze », qui serait à l’origine du mal…

Sans titre 3

Mon avis :

Prenez deux protagonistes atypiques : Yûhei, un jeune homme qui tombe amoureux du monde entier et déclare sa flamme à toutes les jeunes filles de son lycée et une demoiselle muette, Saeko, qui répète « ra » à tout va pour s’exprimer, en plus d’une application vocal qui récite ce qu’elle écrit sur son smartphone pour communiquer.

Voilà bien deux personnages bizarres pour un thriller fantastique pourtant assez complexe et recherché. « Killing Maze » se base sur la mort de jeunes adolescents de façon plus qu’étrange, mais scientifiquement plausible – du moins je crois. Par exemple, une combustion telle que le corps calciné se transforme naturellement en cendres qui elles-mêmes – composées de carbone – se transforment en diamant ; des corps qui suivent l’adage de « poussière tu redeviendras poussière » plus ou moins vite selon leurs poids et la pression sur le sol… étrange.

Sans titre 4

Le hasard a voulu que Yûhei se retrouve impliqué dans les dernières affaires en date. Saeko, quant à elle, tient a résoudre ce mystère suite au décès de sa sœur aînée deux ans plus tôt. Notre enquêtrice en herbe s’avérera d’ailleurs être d’un grand secours en dévoilant ce qu’elle a déjà appris au court de ces deux années de recherches : à savoir que les phénomènes s’enclenchent en même temps qu’un labyrinthe virtuel à peine perceptible, le tout mis en place par un certain « Maze ».

Sans titre 2

Autant dire que je ne sais que penser de cette affaire. Autant les crimes dont nous sommes témoins sont particuliers et intriguant – autant que de vouloir savoir qui peut bien être derrière tout ça – autant les personnages sont juvéniles, presque immatures malgré une intelligence incontestable dans les deux cas. C’est donc un peu « casse-pied » de voir ces jeunes prodiges si brillants et pourtant d’apparence si « nunuche ».

Toutefois, l’imagination improbable mise sur papier est intrigante – bien digne du scénariste de « La cité des esclaves » que je vous recommande chaudement, et palpitante. Des rebondissements réguliers pour garder le lecteur attentif et un dessin assez bon, voire très bon.

 

Comme je le dis souvent : affaire à suivre

ShayHlyn

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :