En Bref : Chaplin T3 – Contre John Edgar Hoover

Scénario : Laurent Seksik
Dessin : David François
Éditeur : Rue de Sèvres
65 pages
Date de sortie :  31 août 2022
Genre : biographie romancée

 


« Ne relâchez pas la surveillance sur Chaplin ! Nos taupes d’Hollywood disent qu’il prépare un film contre la nation américaine ! »

Présentation de l’éditeur

Après avoir connu ascension fulgurante, succès incontesté et premiers échecs, Charlie Chaplin traverse, à l’aube de ses 40 ans, une période de doutes. Désintéressé par les louanges d’Hollywood, et surtout marqué par la misère sociale et l’instabilité politique grandissante, le prodige du cinéma envisage de mettre un terme à sa carrière. C’est sa rencontre avec l’actrice Paulette Goddard qui lui donnera un nouveau souffle créatif et lui permettra de prendre le virage dont son œuvre avait besoin. Délaissant la comédie au profit d’un ton plus engagé, Chaplin s’attelle à ce qui resteront ses films les plus marquants : Les Temps Modernes et Le Dictateur.

Chaplin-contre-John-Edgar-Hoover-3

Mon avis

Je ne sais pas si c’est le peu d’attrait des jeunes pour la lecture traditionnelle de romans mais il est publié en bandes dessinées  de plus en plus de biographies d’acteurs, personnages politiques, de récits contant des fait historiques ou divers… Voici donc ce troisième tome consacré à la carrière américaine de l’immense Charles Chaplin. Les derniers temps de la vie de Chaplin en Amérique sont racontés à travers la réalisation des Temps modernes, Le dictateur et Monsieur Verdoux, trois films montrant son amour pour la liberté des peuples, et sa haine des criminels politiques où de droit commun mais aussi son attrait pour les jolies femmes dont il ne se passera jamais. Si le récit est prenant et raconté de façon très ludique par Laurent Seksik, on est encore une fois déçus par l’illustration ! Chaplin a toujours un gros nez (?), Hoover (dont l’obsession maladive anti juifs, noirs et autres « métèques » frise la caricature tant elle est exagérée) ressemble plus à Nixon qu’à Hoover et ne parlons pas de la belle Paulette Goddard, heureusement qu’on cite son nom, car il serait difficile de la reconnaître dans cette mochetée au sourire de travers…  Bref, intéressant pour l’histoire, à fuir pour le dessin !

JR

Un commentaire sur “En Bref : Chaplin T3 – Contre John Edgar Hoover

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :