Le Rite

Auteur : Amaury Bündgen
Éditeur : Casterman
104 pages
Date de sortie : 13 avril 2022
Genre : Fantasy, guerre, vengeance

« Je mérite de connaître les vraies raisons de l’extermination de mon peuple. Ce n’est pas une fleur que vous me ferez… voyez plutôt ça comme la dernière volonté d’un condamné ! »

Présentation de l’éditeur :

La vengeance comme chant du cygne d’un peuple éteint

Kéva, petit royaume perché dans les montagnes, est réputé pour son peuple pacifique, naturellement tourné vers l’étude et le maintien des équilibres naturels. Aussi, lorsque ce pays est attaqué par un empire expansionniste, les Kévarks, malgré une résistance farouche, sont-ils annihilés brutalement. Mais un prêtre a survécu, dernier représentant de sa culture. Il se dirige vers le Lac Miroir, centre spirituel de sa contrée aujourd’hui asservie, afin d’assouvir, seul, la vengeance de son peuple !

Une ode à la dark fantasy sous forme de fable politico-magique.

Le rite_Amaury Bundgen_Casterman_extrait

Mon avis :

Il est des œuvres qui, quand on les a lues, nous laisse le bec dans l’eau. Ici, dans l’eau d’un lac autour duquel tout se joue.

Avec une dizaine de pages sans texte, et n’ayant pas lu la quatrième de couverture (comme à mon habitude), j’ai cru que j’allais suivre les aventures d’un guerrier soit sud-américain, soit africain, dans une époque reculée… Puis apparaissent des yourtes asiatiques ! Même si les Huns dirigé par Attila ont largement envahi le monde, je ne les imaginais pas en Afrique… et encore moins en Amérique. Où étais-je donc tombée ?

Il ne fallut plus attendre longtemps pour découvrir que j’étais en terre de Fantasy, grâce à l’apparition de deux créatures improbables ! Une sorte de rongeur aux longs membres, courant à quatre pattes, encapuchonné dans des haillons et son maître : un hybride mêlant un pachyderme pour le corps à quatre jambes et un cousin éloigné de Hellboy pour le torse et la tête. Maintenant que je savais où, restait à découvrir « quoi » !

En écoutant lisant la conversation entamée par le chef d’un bataillon de guerre campant aux abords du lac, tantôt avec l’homme parvenu à s’asseoir au cœur même de ce lac et le centaure Scorne, le lecteur apprend que les Haïmar ont envahi nombres de terres connues, tuant tous les hommes, violant puis massacrant les femmes. Du peuple de Kéva – l’homme sur l’eau – il ne reste que lui, et il est bien décidé à se venger !

Si le dessin en noir et blanc est plutôt surprenant de prime abord, bien que d’excellente facture, il n’entrave en rien la lecture de cet album signé Amaury Bündgen. On se laisse envouter par Kéva, si calme et paisible, assis sur l’eau. On salue la sagesse du Scorne qui a suivi la trace du prêtre, s’avérant le premier à comprendre la situation. Et, évidemment, on retrace les agissements des envahisseurs pour encore mieux appréhender ce qui se trame sur ce lac…

Une vengeance extrêmement bien amenée et qui continuera de surprendre avec un final inattendu.

ShayHlyn.

4 commentaires sur “Le Rite

Ajouter un commentaire

Répondre à dgege Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :