Le serpent et la lance – tome 2 – Maison-vide

Scénario : Hub
Dessin : Hub
Éditeur : Delcourt
108 pages
Date de sortie :  novembre 2021
Genre : thriller

 


« Oui, je retourne dans mon passé… Je ne saurais trop l’expliquer, mais j’ai l’intuition que mes souvenirs sont essentiels à mon enquête. »

 

Présentation de l’éditeur

Afin d’assurer l’avenir de ses trois sœurs, Oeil-Lance accepte la proposition du prêtre Cozatl : il va enquêter sur les meurtres des très nombreuses jeunes filles dont les cadavres sont retrouvés momifiés un peu partout aux alentours de la cité de Tenochtitlan. Une mission difficile mais aussi délicate puisqu’elle va l’obliger à croiser à nouveau la route de son ennemi d’enfance : Serpent.

 

le serpent et la lance t2_pl4

 

 

Mon avis

On se replonge dans l’époque aztèque et dans ce thriller avec délectation tant les dessins et la couleur sont magnifiques. Oeil-Lance, qui a été chargé d’enquêter sur les meurtres de jeunes filles poursuit ses investigations en faisant une grosse incursion dans son passé. Une intime conviction lui fait mettre de côté la piste de l’ordre religieux et lui suggère de chercher des réponses dans son passé. C’est donc ce qu’il tente de faire, mais sa mémoire lui joue des tours et son passé semble être un vrai champ de friche. Il a besoin de l’aide d’un ancien camarade de jeux, Maison-vide, un jeune autiste qui avait une mémoire prodigieuse. Il doit le retrouver pour faire avancer son enquête.

La promesse faite dans le premier volume est tenue. Une intrigue qui progresse lentement mais dont la densité tient le lecteur en haleine, des personnages hauts en couleurs aux interactions multiples tant dans le passé que dans le présent, et une narration fluide et claire malgré les nombreux flashbacks qui sont très bien gérés. Bon, il est vrai qu’on aurait aimé une progression de l’intrigue plus rapide, apportant plus de réponses tout de suite. L’auteur a choisi la voie du suspens et du multipistes pour la suite du récit. Du coup on lui pardonne cette lenteur, parce que c’est tellement beau, qu’on ne veut pas que ça s’arrête.

J’émets en revanche le même bémol que pour le tome 1, concernant les mots en langue aztèque qui envahissent les dialogues et nuisent à la fluidité de lecture et font perdre du dynamisme aux dialogues surtout quand il y a trois ou quatre renvois en bas de page. Ça n’apporte rien de savoir qu’une épée de bois se dit macquauitl ou que chimalli veut dire bouclier. Autant mettre les mots français directement dans les dialogues, ça serait plus clair. C’est pour moi un vrai défaut dans cette série qui n’en reste pas moins excellente d’un point de vue scénaristique et graphique.

Loubrun

 

Un commentaire sur “Le serpent et la lance – tome 2 – Maison-vide

Ajouter un commentaire

  1. Autre défaut, des cases ombrées quasiment illisibles
    Sinon du tout bon avec une vraie reconstitution historique très documentée. A la lecture de cette serie, je ne peux m’empêcher de penser aux conquistadors analphabètes qui ont tout saccagé ….

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :