Le piège américain

Scénario : Frédéric Pierucci et Mathieu Aron
Dessin : Hervé Duphot
Éditeur : Delcourt
80 pages
Date de sortie : 03 novembre 2021
Genre : Histoire politique

Yvette s’en est bien sortie. Quant à moi, ce fut mon premier tabassage.

Présentation de l’éditeur

La bd dévoile les coulisses d’une guerre secrète. Celle que les Etats-Unis livrent à l’Europe et au reste du monde en détournant le droit pour l’utiliser comme une arme économique. Pierucci, ex-cadre d’Alstom, témoigne.

Avril 2013, New York. Frédéric Pierucci, patron d’une filiale d’Alstom, est arrêté par le FBI à sa descente d’avion. Après 14 mois passés dans une prison de haute sécurité, il rentre en France et fait la rencontre de Matthieu Aron, journaliste à France Inter. Commence alors le récit des manœuvres de la justice américaine pour forcer le Groupe Alstom à vendre sa part énergie à General Electric…

Mon avis

Je dois vous avouer que je suis bien content. Parce que j’avais entendu deux ou trois fois l’ancien ministre du redressement productif Arnaud Montebourg s’agacer en interview de cette affaire économique où l’état Français se serait fait en gros dépouiller de l’un de ses fleurons industriels et technologiques stratégiques par nos meilleurs amis les américains… Et ce, bien avant cette histoire de sous-marins australiens… Mais je n’avais jamais vraiment eu l’occasion de mettre sérieusement le nez dedans. Eh bien grâce à cette BD, c’est chose faite, et bien faite !

Ce qui m’a vraiment plu, c’est qu’en dehors du cas bien spécifique d’Alsthom, on y apprend surtout comment la Plus Grande Démocratie du Monde (A.K.A., Oncle Sam), utilise l’extra-territorialité de l’une de ses lois pour fourrer son nez à peu près partout dans le monde pour y défendre les intérêts économiques de SES entreprises privées, que ce soit au dépends de pays plus ou moins ennemis comme de pays supposément alliés…

Pour ce qui est du cas d’Alsthom et de la BD en question, l’angle est très accrocheur car l’on peut assez facilement s’identifier à ce citoyen français pris au piège d’un engrenage politico-industriel qui le dépasse, même si l’on n’est pas soi-même « haut cadre » d’un géant de l’industrie française et qu’on n’a jamais mis les mains dans des affaires de corruptions internationales. Mais bon, le côté un peu Kafkaïen de la chose a tendance, paradoxalement, à humaniser le protagoniste en question et lui attirer la sympathie du lecteur.

Le seul bémol narratif, à mon sens, c’est que l’on s’attarde vraiment très longtemps sur l’aspect « détention » et que même si on voit bien le truc venir, la conclusion met un peu de temps à s’offrir à nous… Mais bon, ça reste vraiment palpitant à lire…

Et sinon, puisqu’il s’agit d’une BD, il faut bien aborder le dessin qui, de mon humble avis, est ici très secondaire… Ceci dit, son côté assez impersonnel, pour ne pas dire « corporate » me semble très approprié pour illustrer un ouvrage sur une affaire économique

Quoi qu’il en soit, voici une passionnante lecture qui comblera au moins l’inexplicable absence de relais médiatique pour une affaire aussi manifestement scandaleuse…

ScénarioDessinico_Album
coeur_quatre coeur_deux_et_demi coeur_trois_et_demi

Odradek

3 commentaires sur “Le piège américain

Ajouter un commentaire

  1. Passionné a la lecture d’une affaire que je n’avais guere suivi, je recommande aussi grandement cette bd qui eclairera sur la realite du monde economique, politique et judiciaire… qui perdure.

    J’aime

Répondre à Tigrevolant Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :