Sangoma – les damnés de Cape Town

Scénario : Caryl Ferey
Dessin : Corentin Rouge
Éditeur : Glénat
144 pages
Date de sortie :  octobre 2021
Genre : polar , thriller

 


La rencontre de la plume affutée de Caryl Férey et du dessin réaliste de Corentin Rouge.

 

Présentation de l’éditeur

En Afrique du Sud, une vingtaine d’années après l’Apartheid, les cicatrices laissées par l’ancien système peinent à se refermer. Le racisme n’est plus institutionnalisé mais les inégalités toujours présentes et la population divisée entre les propriétaires blancs et les ouvriers noirs. Dans ce contexte, Sam est retrouvé mort sur les terres de la ferme des Pienaar, ses employeurs. Le lieutenant Shepperd – esprit léger, avisé autant que séducteur et tête brûlée – est chargé de saisir les enjeux qui auront mené au drame. L’enquête s’alourdit bientôt d’éléments disparates : conflits et secrets familiaux, recours à la sorcellerie, disparition d’un bambin dans le voisinage… Tandis que Shane Shepperd lutte tant bien que mal contre les silences et les mensonges de ses interlocuteurs, en toile de fond, le parlement est le théâtre d’oppositions rongeant la nation sud-africaine… La réforme agraire visant à redistribuer les terres usurpées du temps de l’apartheid provoque les débats et souligne les tensions des partis radicaux. Bientôt, les deux camps en appelleront à la violence.

sangoma_pl

Mon avis

Corentin Rouge, aux côtés de Louise Garcia, nous avaient embarqués il y a quelques années dans les bas fonds des favelas de Rio. Nous traversons ici l’Atlantique en direction de l’Afrique du Sud pour y vivre un thriller politico-social ultra violent.

Le romancier Caryl Ferey nous plonge dans une sombre histoire de luttes intestines entre propriétaires terriens et ouvriers agricoles. Les uns sont blancs, les autres noirs. 20 ans après la fin de l’apartheid, les tensions entre communautés sont plus vives que jamais et même si le racisme n’est plus institutionnalisé, les inégalités et les divisions demeurent. La découverte du corps sans vie d’un ouvrier noir sur les terres de la ferme de ses employeurs, les Pienaar, met le feu aux poudres.

L’enquête policière nous entraîne alors de l’arène politique du Parlement au cœur des township du Cap, en passant par les vignobles et les riches demeures des propriétaires et des politiciens. Partout où nous passons, la violence est reine. Le meurtre se révèle bien plus complexe qu’il n’y paraît réveillant de vieux souvenirs enfouis et se heurtant à de vieilles pratiques ancestrales frisant la sorcellerie.

Caryl Ferey nous tisse une intrigue à haute tension complètement folle, où le rythme et les émotions ne faiblissent jamais. Le niveau de violence est élevé mais pas gratuit. Il répond à l’exigence du scénario et au propos. Cette histoire ne laisse aucune place au manichéisme facile et bien pensant, ni aux leçons de morale. Des salauds et des bons, il y en a des deux côtés et chacun a de bonnes raisons d’être ce qu’il est.

Corentin Rouge excelle dans la mise en image de ce récit explosif. Il y a une approche cinématographique dans ses découpages et sa mise en scène qui le rend captivant de bout en bout avec un tension palpable à chaque page. Mention spéciale à ce propos pour l’entrée des flics en voiture dans le Township. Magistral !

Un polar explosif et sans concessions, qui nous rappelle combien le chemin vers la paix sociale est long et tortueux.

Loubrun

 

2 commentaires sur “Sangoma – les damnés de Cape Town

Ajouter un commentaire

  1. Si c’est comme Rio, va pas falloir que je tarde à la lire. C’est que le dessin de Corentin (le digne fils de son père) est vraiment top !🥰

    J’aime

  2. Excellente chronique pour un album qui ne l’est pas moins. Du polar qui ne néglige pas de montrer la situation réelle et difficile qui peut exister dans un pays. ♥♥♥♥♥

    J’aime

Répondre à dgege Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :