Le sang des immortels

Scénario : Françoise Ruscak d’après Laurent Genefort
Dessin : Francesco Trifogli
Éditeur : Les Humanoïdes Associés – Éditions Critic
104 pages
Date de sortie :  13 octobre 2021
Genre : Science-Fiction

 


Cette mission est d’une importance capitale. Vous avez été choisis car vous êtes les meilleurs dans votre domaine.

le sang des immortels humanos

Présentation de l’éditeur

Et si la clé de la vie éternelle n’était distante que de quelques systèmes planétaires ? Une expédition hétéroclite est envoyée sur Verfébro, à la recherche d’un fabuleux élixir. Celui-ci est supposé couler dans les veines d’une féroce espèce locale : les Dracs. Coûte que coûte, en dépit des dangers mortels et des sabotages suspicieux, les membres de l’expédition feront tout pour percer les mystères que renferme cette planète.

Mon avis

Une planète hostile, un groupe d’humains envoyés en mission pour trouver un animal dangereux dont le sang peut rendre immortel, une race autochtone débonnaire, un survivant de l’expédition précédente qui cache des choses, un traître… J’ai déjà vu ça vous allez me dire, et avec raison ! Cet album nous propose un thème classique de la S.F, vu ou lu des dizaines de fois mais le récit se tient et l’auteur du roman dont il est tiré, Laurent Genefort, est un écrivain du genre surdoué, devenu, à 20 ans, le plus jeune auteur de la collection Anticipation chez Fleuve Noir.

le sang des immortels planche

Bien que certains événements de l’histoire soient prévisibles (dès le début je savais qui était le traître), on se laisse prendre à cette aventure et à ses héros bien campés : la guerrière à qui on ne la fait pas, le prêtre, la scientifique qui veut réussir pour sauver sa fille gravement malade, le mercenaire noir (il en faut un dans chaque histoire, c’est à la mode) et le survivant à qui il faut faire confiance car il connaît le terrain mais dont on se méfie. Le dessin de Francesco Trifogli est agréable bien que son art ne soit pas transcendant. Bref un petit album que l’on lit avec plaisir mais qui ne restera pas dans les mémoires. En fin d’album nous avons droit à quatre pages « documentaire » sur la planète et ses occupants humanoïdes, animaux et végétaux ainsi qu’à huit pages de planches graphiques, crayonnés en noir et blanc du travail de l’artiste.

JR

3 commentaires sur “Le sang des immortels

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :