La Belgica – T1 Le chant de la sirène

Auteur : Toni Bruno
Éditeur : Editions Anspach.
Pages: 156
(+ 16 pages de cahier graphique).
Date de sortie : 15/09/2021
Genre : Histoire, Exploration, Roman Graphique.

« Et où va la Belgica ? En Antarctique… »

Résumé de l’éditeur:

Un vieux baleinier réaménagé pour une mission d’exploration extrême, en Antarctique. Un équipage démotivé, dubitatif quant à l’issue de l’expédition. Un Commandant intègre et deux explorateurs qui ne savent pas encore qu’ils sont destinés à devenir des légendes. Nous sommes en 1897. Jean Jansen n’a rien à voir avec cette histoire, mais il se retrouve à bord et devra faire un bout de chemin avec cet équipage. En cherchant le chemin du retour, il trouvera le véritable sens de sa vie.

Mon avis:

La première fois que j’ai entendu parler d’Adrien de Gerlache j’étais encore une gamine. Mon frère plus âgé que moi allait visiter l’exposition consacrée à son expédition à Bruxelles avec son école. Il avait rapporté pleins de reproductions de journaux d’époque et une foule de documents. Je n’ai pas pu aller voir cette expo et c’était bien dommage ! Depuis, je n’ai jamais oublié que c’est un belge qui a découvert l’Antarctique dans des conditions plus qu’extrêmes ! Je me rappelle avoir lu qu’ils avaient mangé du phoque où je ne sais trop quoi d’autre, que la chaire n’était pas terrible, toute huileuse… L’instinct de survie a pris le dessus car ils n’étaient pas très bien préparés mais soit je reviens à l’album !

Il s’agit ici d’une fiction basée sur quelques documents d’époque qui signalaient peut-être un passager clandestin. L’auteur a décidé de jouer là-dessus tout en découvrant ce qu’était cette expédition et la vie à bord de la Belgica. Adrien de Gerlache est un idéaliste, personne ne croit vraiment que son navire tienne le choc et pourtant… Vogue la galère comme on dit si bien ! Notre héros s’appelle Jean et s’embarque sans vraiment le savoir, il aura la possibilité de rentrer mais finalement la vie de marin semble lui plaire et il décide de s’embarquer pour le voyage final !

Le cahier graphique à la fin est très intéressant afin de découvrir comment l’auteur s’y est pris pour la réalisation du scénario et de ses dessins. Dans un premier temps, il s’est énormément renseigné sur l’expédition et les protagonistes principaux, c’est là qu’il a découvert que peut-être il y a eu un passager clandestin bien que cela ne fut jamais confirmé ou infirmé. L’idée de relater donc une histoire de fiction sur fond de réalité historique a germé ! Quant aux dessins, l’auteur a fait de nombreuses tentatives jusqu’à ce qu’il décide d’utiliser un entre-deux comme il le dit lui-même ! Une encre spéciale créée en 1900 d’une marque plus que connue encore de nos jours ! Il décide donc d’utiliser la demi-teinte. Son style est assez direct, nerveux et incisif ! Cette utilisation de ce coloris particulier me donne une impression que tout se déroule toujours dans la nuit ou du moins dans une atmosphère sombre et tendue, ce qui n’est pas totalement faux d’ailleurs. Un roman graphique que j’ai apprécié de découvrir et qui met en avant un personnage parfois encore méconnu qui mérite pourtant d’être découvert ! Vivement le 2ème tome 🙂

4 commentaires sur “La Belgica – T1 Le chant de la sirène

Ajouter un commentaire

  1. J’ai bien aimé la lecture de cet album, bien que je lui reproche d’être un peu confus et que j’ai eu du mal à distinguer les personnages les uns des autres. En tout cas, il m’a donné envie d’en savoir un peu plus sur cette expédition dont j’ignorais tout. Et en fouillant sur le net je suis tombée sur le récit du Commandant de Gerlache que j’ai trouvé passionnant et que je vous recommande. https://fr.wikisource.org/wiki/Le_Premier_Hivernage_dans_les_glaces_antarctiques/Les_pr%C3%A9paratifs
    J’ai pu me rendre compte que la bd est très très romancée par rapport à ce récit. Mais je serai de la suite. ♥♥♥♥

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ce commentaire critique et le lien Internet. Cette expédition mérite en effet qu’on s’y intéresse. Et oui, la BD est fort romancée mais elle permet quand même une approche de l’Histoire, c’est ce qui me plaît dans les « romans historiques » bien qu’il s’agit ici d’une BD. Au plaisir de vous revoir ici 🙂

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :