Suzette ou le grand amour

Scénario : Fabien Toulmé
Dessin : Fabien Toulmé
Éditeur : Delcourt
336 pages
Date de sortie : 2 juin 2021
Genre : Roman graphique

« Mmmh, regarde le beau monsieur avec la cravate rouge. J’aimerais bien faire une rumba avec lui. »

Présentation de l’éditeur

Veuve depuis peu, Suzette repense à Francesco, son premier amour, perdu de vue il y a 60 ans. Sa petite-fille Noémie l’invite alors à partir à sa recherche. Sur la route de l’Italie, les deux femmes vont, du haut de leurs générations et de leurs expériences respectives, échanger sur la vie de couple, l’engagement et les histoires qui durent… Et s’il n’y avait pas d’âge pour vivre le grand amour ?

Mon avis

Décidément, Fabien Toulmé a des choses à nous dire. Qu’il s’agisse de l’arrivée d’un enfant différent dans le foyer familial, du destin d’un migrant parmi des millions ou encore d’une fratrie devant la maladie, l’auteur orléanais a non seulement le chic pour bien choisir ses sujets mais aussi, et surtout, pour bien les traiter. Et c’est encore une fois le cas avec sa dernière BD en date : Suzette ou le grand amour.

En effet, aborder les amours d’une grand-mère « coincée » dans la place que son époque lui a assignée (comme à toutes les femmes de sa générations et des précédentes d’ailleurs) n’est pas forcément chose aisée. Pourtant, entre pudeur, douceur et humour, Toulmé s’en sort brillamment. En fait, sous son trait simple et bienveillant, Suzette c’est souvent un peu notre grand-mère, voire notre mère pour les plus âgés d’entre nous…

Il faut dire que le dialogue et la comparaison avec Noémie, jeune fille pleinement de son époque, permet de faire ressortir toutes ces aberrations culturelles qui étaient la norme il n’y a pas si longtemps et qui le sont encore malheureusement pour certains et certaines. De son côté, la petite-fille de Suzette doit apprendre à vivre sa propre histoire d’amour, entre appréhensions et bonheurs, entre espoirs et déceptions, et ce n’est pas toujours facile…

Quoi qu’il en soit, entre les moments de partage grand-mère/petite-fille et le soleil de l’Italie méditerranéenne, les 336 pages de ce roman graphique impeccable se dévorent avec bonheur. Merci Fabien Toulmé.

ScénarioDessinico_Album
coeur_quatre coeur_trois_et_demi coeur_quatre

Odradek

Et puis bon, puisqu’il y a quand même un petit côté « Les passantes » de Brassens (poème d’Antoine Pol) dans cette BD, je vous recommande cette petite vidéo…

2 commentaires sur “Suzette ou le grand amour

Ajouter un commentaire

  1. Pour les plus âgés d’entre nous (dont je fais partie), Suzette serait plutôt proche de ma femme que de ma mère (morte à 96 ans en 2014 !).😅
    Je vois que tu es toujours un grand fan de Georges🎼😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :