Le Garçon au Visage Disparu

Scénario : Larry Tremblay
Dessin : Pierre Lecrenier
Éditeur : Kennes
Date de sortie : avril 2021
96 pages
Genre : Chronique adolescente

«  I’m on the Hiiighwayyy to Hellll !

Présentation de l’éditeur

Jérémy se plaint que son père, travailleur humanitaire, délaisse sa famille au profit d’étrangers vivant à l’autre bout du monde. Il faudrait qu’il soit lui-même à moitié mort, pense-t-il, pour que son père lui exprime enfin son amour. Lorsque Jérémy apprend que celui-ci a été pris en otage, son univers bascule, la culpabilité le ronge. Le lendemain de son anniversaire, sa mère le retrouve dans son lit sans visage. Les oreilles, les yeux, le nez de son fils ont disparu. Désemparée, elle contacte d’abord un policier, puis un psychiatre et enfin un prêtre afin qu’ils l’aident à comprendre cette étrange disparition. Évidemment, personne ne la croit… Ne serait-ce pas elle qui aurait perdu l’esprit ?

Mon avis

Le titre et la couverture m’ont d’emblée parus énigmatiques. Le résumé de l’éditeur va dans le même sens. J’ai littéralement été happé par l’histoire de Jérémy. Je me suis clairement laissé porter par cette « disparition » qui pousse sa mère à chercher de l’aide. Le mystère évolue d’une façon qui semble aléatoire tout comme d’ailleurs les ressorts scénaristiques utilisés par Larry Tremblay. Les genres se mélangent : fantastique, policier, humour se succèdent et s’entremêlent pour créer une certaine confusion dans l’esprit du lecteur.

La confusion. C’est justement ce qui agite l’esprit de Jérémy qui, en pleine adolescence, se voit confronté à l’éloignement de son père. Les références horrifiques sont nombreuses : The Walking Dead, l’Exorciste, Jusqu’en Enfer (Aaaaah Sam Raimi !) mais le fantastique doit laisser de la place à une situation qui peut parfois s’apparenter à une forme d’absurde. Le visage disparu devient au fil du récit une allégorie de l’adolescence, le symbole d’une recherche d’identité. Pierre Lecrenier joue énormément avec les lumières et les ombres pour nous offrir un Montréal froid, sombre et mystérieux… Un peu ce que peut renvoyer Jérémy quand ses proches le regardent, le cherchent, tentent de l’aider.

Attention ! Alerte Enfoncement de portes ouvertes !

L’adolescence est une période compliquée (je vous avais prévenus). C’est un thème très fréquemment abordé avec plus ou moins de réussite. J’ai tout de suite pensé, une fois cet ouvrage fermé, à L’Attrape-Coeurs de Salinger qu’Odradek a dû lire pendant ses années universitaires. Ce bouquin m’avait marqué. Je dois admettre que j’ai clairement été touché par cette histoire intelligente et complexe. Le Garçon au Visage Disparu mérite une attention toute particulière tant elle réussit, dans sa forme et son fond, à remuer, captiver et jouer avec le lecteur.

ScénarioDessinico_Album
coeur_quatrecoeur_troiscoeur_quatre


Petitgolem13

Un commentaire sur “Le Garçon au Visage Disparu

Ajouter un commentaire

  1. Je me suis aperçu en lisant les chroniques que le thème de cette BD colle avec la précédente de Jeanne « Quand papa n’est pas là »… le hasard fait bien les choses !😉

    Aimé par 1 personne

Répondre à dgege Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :