La fée assassine.


Scénario : Sylvie Roge.
dessin : Olivier Grenson.
Editeur : Le Lombard.
Sortie : 12 février 2021.
196 pages.
Genre :drame.

«Si je dois vous défendre, je dois tout savoir, absolument tout ! »

Le résumé éditeur.

Une jeune femme, en apparence calme et sans histoire, vient d’être arrêtée pour meurtre. Pour son mari, c’est la stupéfaction. Par l’entremise de l’avocat choisi pour la défendre, elle nous livre peu à peu l’histoire de sa vie. C’est l’histoire de deux sœurs jumelles, d’un père absent et d’une mère abusive. C’est l’histoire d’un terrible secret de famille… Et celle d’une tragédie annoncée.

Mon avis.

Quand j’ai vu le nom d’Olivier Grenson sur cette couverture BD, je ne pouvais que m’y intéresser. Son style est reconnaissable entre mile et j’ai vite retrouvé le dessin élégant du dessinateur de Niklos Koda mais ici avec une petite touche évanescente en plus et des couleurs très feutrées. Mais en fin d’album je me suis presque demandé si son style n’était pas trop « beau » pour ce genre d’histoire .Un peu comme si les frères Dardenne tournaient sur les belles plages californienne leur prochain film « dramatico-social ». Car oui, il s’agit d’un drame. Vous me direz qu’Olivier Grenson récidive puisqu’il nous avait déjà conté la vie d’une femme accident, d’ailleurs le titre de cet album aurait pu être « les filles accident ».
La lecture est intrigante car on se demande comment on en est arrivé là. On remonte donc à la prime jeunesse de nos deux demoiselles de Rochefort et leur rapport avec leur mère imbuvable. Dans le style personnage détestable, elle décroche assurément le pompon. C’est une histoire vraiment terrifiante finalement. Toutes ses blessures, toute cette rancœur sont la lie d’une fin tragique annoncée. Dommage cependant qu’on ne nous ait pas raconté l’adolescence de ces deux jeunes filles, c’est un pan de leur vie qui nous manque pour mieux comprendre certain détail de leur cheminement.
Bon vous l’aurez compris, c’est un récit qui va nous remonter le moral, on en avait bien besoin en ces temps de restrictions coronaires. Allez un petit titre d’ Amy Winehouse pour nous mettre dans l’ambiance !

Samba.
Inscrivez-vous à la newsletter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :