Un putain de salopard – tome 2 – O Maneta

Scénario : Régis Loisel
Dessin : Olivier Pont
Éditeur : Rue de Sèvres
80 pages
Date de sortie :  novembre 2020
Genre : aventure


« – On cherche deux femmes : une petite boulotte et une grande tige brune !

–  Je vois que vous savez parler des femmes. Mais non, ça ne me dit rien… »

 

Présentation de l’éditeur

Pour échapper aux hommes de main du camp minier, Max et Baia se perdent dans la jungle. Qu’importe, Baia guide, nourrit et soigne Max. En s’enfonçant toujours davantage dans cette forêt tropicale, Baia arrive jusqu’à l’épave d’un avion écrasé il y a quelques années. À son bord, le squelette d’une enfant dont les poignets sont encore ligotés. Serait-ce l’épave de cette vieille histoire de kidnapping de la fille du patron de la mine ? De leur côté, Christelle et Charlotte prennent la fuite en direction de chez Corinne. Elles quittent le dispensaire où elles abandonnent un cadavre. Recherchées, les deux infirmières pourront compter sur l’aide de Rego, un vieux flic de la région au passé douteux. Croisant malfrats, chasseurs de trésors, et vieux secrets enfouis, chaque pas dans la jungle amazonienne semble réduire les chances de survie de nos héros.

un putain de salopard t2_pl

Mon avis

Le titre le plus claquant de 2019 nous revient en plein face comme une deuxième vague ! Ou comment le voyage initiatique d’un jeune homme un peu naïf mais néanmoins sympathique, se transforme en voyage au bout de l’enfer. Dans l’enfer de la jungle, humide et moite, où la faune la plus dangereuse n’est pas faite de gros insectes à pattes velues et à dard pointu, mais de vils bipèdes trafiquants de chair fraiche et avides de richesses brillantes et clinquantes. Beurk !

Nous, on retrouve avec joie, au chaud dans notre nid douillet, l’apprenti aventurier Max et sa vilaine chaude pisse, Baia la belle qui connait les plantes qui soignent, et les trois infirmières qui se retrouvent bien malgré elles dans une sale aventure semée de cadavres.

L’histoire est prenante grâce à des personnages vraiment bien campés, tous différents, tous à leur place dans cette aventure, et tous avec une histoire personnelle particulière.

On en sait un peu plus sur ce putain de salopard, mais il reste encore des tas de choses à découvrir sur lui ! Chouette ! On va pouvoir encore se prendre des hectolitres de pluie amazonienne sur la tête !

Un mot sur le dessin quand même : éblouissant. Allez, un autre : lumineux. Encore un ? Élégant ! C’est beau, tout simplement ; grâce aussi aux superbes couleurs de François Lapierre qui trouve les bonnes tonalités pour nous proposer une forêt à la fois inquiétante et accueillante. Vivement la suite !

Loubrun

5 commentaires sur “Un putain de salopard – tome 2 – O Maneta

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :