Lacrima Christi T6

 Rémission

Scénariste : Didier Convard
Dessinateur : Denis Falque
Editeur : Glénat
Genre : Historique
Sortie : le 21 octobre 2020

Avis de l’éditeur :

Jean Nomane, épaulé par les Gardiens du sang, réussira-t-il à contrer les funestes projets de ses adversaires et éviter que le Lacrima Christi, poison dérivé de la peste, ne décime le monde

Mon avis :

Le rapport de l’émissaire de Cho Ihn Kyang révèle le complot de grande envergure fomenté par son oncle  depuis plus d’une année : l’infiltration de corps d’élites américains sur le sol Coréen et la responsabilité dans l’assassinat du colonel Wan. Arrêté sur le champ par la garde nord-coréenne tandis qu’il réveillait des informations cruciales au FBI, le général Hong Tong-Jo doit rendre des comptes à son neveu et dictateur. Une mort radicale et son cadavre destiné aux chiens !

Lacrima Christi_T06_Glenat_scan 1

Démasqués, Jean Nomanne et les frères du sang envisagent une tentative de repli tout en gardant à l’esprit leurs deux objectifs : éliminer le tyran & détruire la souche du Lacrima Christi. Seule possibilité : emprunter un dédale sous-terrain et rejoindre une base de la CIA dans les campagnes…

Le commandant suprême perd peu à peu le contrôle d’une situation qui lui échappe. Ses sbires inquiets se mettent à douter.

Didier Convard clôt ce récit palpitant tout du long. Il revient sur les récents événements dont notamment l’antidote permettant de faire face au Lacrima Christi ; l’intervention américaine pour confectionner la recette de l’alchimiste et le doute planant autour de cette enquête qui se révèle d’ordre paranormal.

Lacrima Christi_T06_Glenat_scan 2

Quant à ce mystérieux voyageur comme le nomment le Pape et le Cardinal Montespa, ce dernier leur aurait dévoilé les huit pages manquantes du Codex Gigas, révélant à l’instar de Nostradamus, la prochaine fin du monde. La seconde partie du récit embarque le lecteur lors de tests du Lacrima Christi sur des sujets d’abord animaliers avant d’injecter la formule sur un pauvre cobaye humain. Le climax vous retournera sur votre siège magistralement calibré.

Une œuvre poignante qui tient le lecteur aux tripes avec brio et élégance. Un trait subtil qui convient idéalement à la trame, plutôt soignée et efficace.

En un mot : Incontournable !
Coq de Combat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :