Burke & Wills

Australie, 1860 : l’impossible traversée

Scénario : Nathalie Sergeef
Dessin : Fabio Pezzi
Éditeur : Glénat
56 pages
Date de sortie :  octobre 2020
Genre : biographie, documentaire, aventure


La première traversée de l’ Australie !

 

Présentation de l’éditeur

En 1860, la Royal Society of Victoria mandate l’explorateur Robert O’Hara Burke, assisté du géomètre William John Wills, pour mener une expédition de 18 hommes et tenter la traversée du sud au nord de l’Australie, de Melbourne au golfe de Carpenterie. 2 800 kilomètres à travers l’inconnu, l’intérieur de l’Australie n’ayant encore jamais été exploré par les colons européens. Mais dès le départ, l’expédition de Burke et Wills est minée par des conflits internes, de mauvais calculs et de grossières erreurs de jugements. Malgré cela, la détermination des hommes les mènera jusqu’à l’autre bout du continent… Mais à quel prix ?

 

Mon avis

En matière d’exploration on pense en général aux grandes expéditions qui ont eu lieu de par le monde aux pôles nord et sud, sur les banquises, lors des ascensions des grands sommets, sur et sous les océans, dans les déserts d’Afrique ou à la recherche des sources des grands fleuves, et j’en passe. Mais qui, en matière d’exploration, pense à l’Australie, ce vaste pays continent grand comme 12 fois la France ?

La collection Explora s’y intéresse et nous ouvre les yeux sur un pan de l’histoire de ce pays lointain. Les premiers colons se sont installés sur la côte Sud/Est assez verdoyante et accueillante pour espérer y construire une nouvelle vie. Les explorateurs n’ont pas manqué de partir de ces points vers l’intérieur des terres, les villes d’Adélaïde et de Sydney se livrant en la matière une farouche concurrence. Ces explorateurs en mal de conquêtes, d’exploits et de reconnaissance se sont vite lancés le défi de traverser le pays du sud au nord. Nombreux furent les candidats, peu réussirent.

Burke et Wills y sont parvenus au prix du plus grand des sacrifices. Leur aventure tourna à la tragédie mais elle permit par la suite de connaitre un peu mieux ces terres inconnues et ses habitants.

Nathalie Sergeef nous raconte cette épopée tragique en faisant raconter l’histoire à un narrateur après l’expédition. Ce jeu de flashback donne du dynamisme, du suspense et de la tension au récit qui se contente de suivre l’expédition traversant de majestueuses et dangereuses contrées. A ce titre, le dessin de Fabio Pezzi se veut très détaillé et explicite. Les ambiances et les dangers encourus me semblent bien restitués. On peut regretter toutefois l’absence d’une carte bien détaillée qui permettrait de mieux suivre les aventuriers pas à pas.

Un dossier bien ficelé en fin d’album reprend les faits historiques et permet d’éclairer le lecteur sur cette tragique expédition.

Loubrun

 

3 commentaires sur “Burke & Wills

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :