Ellis Island T1 – Bienvenue en Amérique !

Scénario : Philippe Charlot
Dessin : Miras
Éditeur : Bamboo GRANDANGLE
54 pages
Date de sortie :  30 septembre 2020
Genre : Aventure, Histoire


Amerika ! Amerika !

Présentation de l’éditeur

« Tu y débarques un Italien, un Allemand, un Irlandais, un Juif, un Russe et il en sort un Américain… ! »


Tonio va tenter sa chance en Amérique. Dans son village de Sicile, chacun s’est cotisé pour lui payer la traversée. Plein d’enthousiasme et d’illusions, Tonio débarque sur Ellis Island mais est repoussé par l’officier d’immigration du fait de sa jambe handicapée. Tonio se retrouve à la merci d’un avocat véreux profitant de la misère des immigrants qui lui fait miroiter un dossier d’appel pour autoriser son entrée. En échange, le jeune homme lui servira de rabatteur auprès des nouveaux arrivants, proies faciles pour un homme sans scrupules. Tonio se résigne à accepter l’offre. Il ne peut trahir les espoirs qui ont été mis en lui.

ellis island planche

Mon avis

Nous avons visité Ellis Island lors de notre voyage à New-York, mon épouse et moi. En entrant dans le site on ressent toujours l’émotion, la peur et les espoirs de tous ces pauvres gens venus fouler cette lointaine terre en quête d’avenir. Cette sensation est exacerbée par le hall d’entrée montrant un grand mur devant lequel sont exposés les bagages abandonnés par les migrants et mis à jour lors de la rénovation des lieux et la création du musée en 1990. (voir ma photo ci-après)

bagages migrants Ellis Island

L’album de Philippe Charlot, très bien documenté, nous fait vivre – et ressentir – le vécu de ces gens arrivant sur l’île; les riches pour qui il était facile de passer le contrôle et les autres. Ceux en bonne santé obtenaient leur visa pour débarquer à New-York, les malades étaient mis en quarantaine et n’avaient aucune chance si leur mal était chronique ou mortel, les handicapés, les séniles, les fous repartaient chez eux (aux frais de la compagnie maritime qui les avait emmenés). Beaucoup des malades mouraient sur place, certains des refoulés aussi, par suicide.

ellis island philippe charlot

A travers l’histoire de Tonio, l’album nous fait vivre tout cela et nous montre aussi le profit que pouvaient tirer certains américains sans scrupules, souvent de la même nationalité que les nouveaux arrivants, du malheur de ces pauvres gens. Le dessin de l’artiste polonais Miras, très européen, cadre parfaitement au récit et à l’époque. Un témoignage vibrant, plus qu’une bande dessinée, dont on attend le second tome avec impatience.

JR

3 commentaires sur “Ellis Island T1 – Bienvenue en Amérique !

Ajouter un commentaire

    1. J’ai été séduit par les belles couleurs lumineuses pour réaliser la bannière. C’est vrai que ça ne correspond peut-être pas trop avec l’ambiance un peu plus triste et sombre qui est décrite !

      Aimé par 1 personne

      1. Oui les couleurs sont vives mais l’ensemble est sombre comme une journée sans soleil à New York …

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :