Les grandes batailles navales – tome 15 – Gondelour

Scénario : Jean-Yves Delitte
Dessin : Jean-Yves Delitte
Éditeur : Glénat | Musée National de la Marine
56 pages
Date de sortie :  octobre 2020
Genre : histoire, marine


« Il semble que les choses soient bien engagées, Monsieur. Nos vaisseaux répondent avec hardiesse aux bordées anglaises… »

 

Présentation de l’éditeur

Pierre André de Suffren est de ces marins qui connaissent tardivement les honneurs et la reconnaissance. Pourtant, l’homme peut se targuer très jeune de tout connaître de la mer et de l’art de la guerre. Mais corpulent, mal soigné, à l’humeur capricieuse et au déplaisant franc-parler, Pierre André de Suffren ne sait pas se faire apprécier en des temps où il faut se montrer courtois et déraisonnablement flatteur. C’est la guerre d’indépendance aux États-Unis qui permet à l’impétueux officier de marine d’enfin démontrer ses talents. Alors que les affrontements aux Amériques perdurent depuis 1775, Louis XVI décide de porter le désordre dans les affaires anglaises aux Indes orientales. Une guerre ne peut se mener sans argent et le commerce avec les Indes remplit les caisses anglaises. Larguant les amarres en mars 1781 pour les eaux de l’océan Indien, Suffren écrit qu’il saisira toute opportunité pour enfin fouler les chemins de la gloire.

les grandes batailles navales t15_gondelour_pl

Mon avis

La série des grandes batailles navales pilotée par Jean-Yves Delitte a trouvé un bon rythme de croisière depuis 2017. Déjà 16 albums parus, avec Monsieur Delitte, peintre Officiel de la Marine, à l’écriture de tous les scénarios et aux dessins sur quelques uns. Dont celui-ci.

Dans ce volume, il nous raconte un épisode de la vie d’un des plus grands marins qu’a compté la France au 18è siècle. Au large de Sumatra vers 1783, le brillant officier de la Royale va s’opposer à son meilleur ennemi, la marine anglaise, la plus puissante de l’époque sur toutes les mers du globe. L’objectif est de mettre à mal le commerce que font les anglais avec les Indes pour couper le flux du nerf de la guerre : l’argent.
Pierre André de Suffren, malgré une infériorité numérique causera de gros dégâts dans la flotte anglaise.

Jean-yves Delitte dresse un portrait peu flatteur de ce grand marin. Orgueilleux, prétentieux, ambitieux, autoritaire, il a beau être un fin stratège, il acquière difficilement l’adhésion de tous ses hommes et de ses sous-officiers. N’étant par ailleurs pas amateur de flatteries et autres courbettes dans les salons royaux, sa carrière a mis du temps à évoluer entrainant un manque de reconnaissance. Ce n’est donc que tardivement qu’il est reconnu, vers la cinquantaine, et qu’il se voit confier des missions à la hauteur de son talent de marin.

Cet épisode historique raconté sur 48 pages de bande dessinée est heureusement complété d’un dossier apportant un éclairage bien plus clair sur ces évènements ainsi que sur l’officier. En effet, si les relations tendues entre Suffren et ses hommes est assez bien retranscrite, la bataille navale et ses enjeux sont plus difficiles à appréhender. C’est sûr qu’en 48 pages il est difficile d’approfondir le sujet. C’est d’ailleurs un défaut récurrent sur toute cette collection.

La partie graphique est toujours aussi parfaite concernant les bateaux et scènes maritimes. Je me régale de ces doubles pages et de ces imposants voiliers !  Pour les personnages, c’est du Delitte … ils se ressemblent tous. On pourrait même les interchanger d’un album à l’autre. C’est un peu dommage, car du coup ils manquent un peu d’âme.

Pour les amateurs d’histoires maritimes, voilà un album historique intéressant qui complète de belle façon cette collection, mais qui manque quand même d’envolée et de souffle épique.

Loubrun

 

Un commentaire sur “Les grandes batailles navales – tome 15 – Gondelour

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :