Jujitsuffragettes

Les Amazones de Londres

Scénario : Clément Xavier
Dessin : Lisa Lugrin, colorisation Albertine Ralenti
Éditeur : Delcourt
136 pages
Date de sortie :  30 septembre 2020
Genre : histoire, société, féminisme, action.

Lisa Lugrin et Clément Xavier sont parvenus à dévoiler un pan de l’histoire anglaise, et du féminisme, encore trop méconnu alors que Edith Garrud s’est fait un nom tant au court de meetings de suffragettes qu’au cinéma d’avant guerre.

Présentation de l’éditeur :

En 1910, les suffragettes anglaises d’Emmeline Pankhurst doivent affronter la répression policière. Leur arme ? Retourner la violence des attaquants contre eux-mêmes, grâce au jujitsu afin de remporter la victoire : le droit de vote en 1918 !

Edith Garrud est considérée comme la première formatrice d’autodéfense féministe. Face à la violence subie par les manifestantes, elle va former au jujitsu les gardes du corps d’E. Pankhurst, surnommées « Les Amazones ». À coup de clés de bras et de crocs-en-jambe, les suffragettes bousculent les mentalités, bottent les fesses des réactionnaires et démontrent la force du « sexe faible ».

Jujitsuffragettes_les amazones de Londres_Coup de tete Delcourt_p07

Mon avis :

Pour beaucoup d’entre nous, nous avons découvert le mouvement des suffragettes (sans vraiment le comprendre) dans « Mary Poppins » – et oui, Madame Banks est une féministe résolue et membre des suffragettes.

Pour retrouver ces femmes révolutionnaires dans un film marquant les esprits, il faudra sans doute attendre 2015 avec « Les suffragettes » de Sara Gavron. Mais dans les deux cas, le jujitsu n’est pas présenté alors qu’aux vues de « Jujitsuffragettes » et des pages historiques expertes dans le domaine : Edith Garrud et son art martial a eu un rôle important dans le combat des femmes pour le droit de vote !

Après avoir étudié cet art au côté d’un professeur anglais de renom, puis auprès d’un grand maître japonais venu vivre en Angleterre un certain temps, Edith Garrud et son mari ont repris les rênes du dojo, l’ouvrant tant aux hommes qu’aux femmes. Une grande première dans un pays où les cours mixtes n’existent quasi pas.

Jujitsuffragettes_les amazones de Londres_Coup de tete Delcourt_p15

Il n’en faudra pas beaucoup plus à une membre active du WSPU (Women’s Social and Political Union) de présenter cette coach sportive hors pair à sa présidente, Miss Pankhurst et son groupe. D’autant que ses enseignements s’avèrent efficaces dans la vie de tous les jours, et davantage encore lors des manifestations de ces suffragettes, déjà bien connues des forces de polices dans leurs émeutes, jets de pierres dans les vitres des rues commerçantes et bombes dans des domiciles de campagne de hauts dignitaires.

Avec un dessin assez passe partout mais néanmoins assez détaillé pour reconnaître chaque protagoniste ainsi que les décors, un scénario qui sonne juste et authentique, Lisa Lugrin et Clément Xavier sont parvenus à dévoiler un pan de l’histoire anglaise, et du féminisme, encore trop méconnu alors que Edith Garrud s’est fait un nom tant au court de meetings de suffragettes qu’au cinéma, comme l’atteste les reproductions de différentes UNES de journaux de l’époque – notamment quand Edith a montré ses talents martiaux – et le mini-film « Ce que chaque femme doit savoir ».

Un must-have de notre histoire mesdames, … et messieurs aussi.
ShayHlyn.

2 commentaires sur “Jujitsuffragettes

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :