Indochine – tome 1 – adieu, vieille Europe

Scénario : Jean-Pierre Pécau
Dessin : Maza
Éditeur : Delcourt
54 pages
Date de sortie :  août 2020
Genre : Aventure


« Vous êtes aux arrêts, lieutenant, et dès que les toubibs vous laisseront sortir vous passerez en cour martiale. J’ai besoin de vous expliquer pourquoi ? »

 

Présentation de l’éditeur

Des avions et de l’aventure, l’Indochine mystérieuse, des trafiquants d’opium, la guerre oubliée et des personnages haut en couleur. Voilà les ingrédients de cette nouvelle série avec Armand Baverel, pilote et homme d’exception.
Arrivé en Indochine pour piloter des P47 Thunderbold, Armand volera aussi à bord d’hélicoptères et participera à tous les engagements importants, les accrochages avec les premiers chasseurs chinois à la frontière de la RC4 jusqu’à Diên Biên Phu. Plusieurs fois cité à l’ordre de l’armée, plusieurs fois cassé, joueur invétéré et buveur impénitent, Armand se croyait immortel. Aujourd’hui, il l’est.

indochine t1_pl

Mon avis

Si vous aimez l’Histoire, l’aviation, les belles scènes de combats aériens, les récits impliquant des personnages réels, si vous aimez les nombreuses histoires écrites par Jean-Pierre Pécau, alors vous serez comblé par cette nouvelle série. Mais, il ne faudra pas être trop regardant sur la précision historique. Il s’agit avant tout d’une fiction, et les auteurs ont pris de larges libertés avec la réalité historique.

Jean-Pierre Pecau met ici en scène l’aviateur Armand Baverel, qui a vraiment existé, pour aborder la guerre d’Indochine. Personnage hors normes, ce pilote au caractère impétueux s’est largement illustré durant sa carrière de pilote et possède tous les ingrédients pour monter une histoire pleine d’aventures sur fond d’évènements historiques.

Jean-pierre Pécau fait ça très bien et nous concocte une aventure sympa, sans révolutionner le genre toutefois. Pas trop de surprises donc, pour qui est rompu à ce genre de récit. Ce premier tome pose bien les bases d’un récit où l’aventure, l’exotisme et l’Histoire cohabiteront très bien grâce au talent de ses auteurs. Il faudra cependant insuffler un peu plus de souffle épique et de dynamisme pour faire adhérer le lecteur sur le long terme.

Le dessin de Maza fonctionne bien dans les scènes de combats aériens. Pour les personnages, c’est autre chose… les traits parfois un peu grossiers ne facilitent pas leur identification.

Ce premier tome tome laisse augurer néanmoins d’une bonne série de divertissement à venir.

Loubrun

 

Un commentaire sur “Indochine – tome 1 – adieu, vieille Europe

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :