L’épopée de la Franc-maçonnerie – T1

Scénario : Didier Convard
Dessin : Denis Falque
Éditeur : Glénat
56 pages
Date de sortie : 09 septembre 2020
Genre : Histoire

comme l’action se situe en des temps bibliques , elle est baignée dans tout le folklore habituel de Moïse, Dieu, et autres interventions divines. Il n’est donc pas évident de faire la part du vrai et du mystique...

Présentation de l’éditeur

Et la fraternité chassa les ténèbres…

En mourant, le roi David confie Israël au plus sage de ses fils : Salomon. Outre la mission de maintenir la paix dans son royaume, conservant les alliances âprement établies par son père, Salomon a la charge de bâtir la Maison de Dieu, le Temple qui accueillera l’Arche d’Alliance… Mais l’œuvre est telle qu’elle nécessite un maître en architecture, initié par les Anciens, héritier des bâtisseurs de Der el Medineh. Le roi de Tyr, ami d’Israël, connaît cet homme qu’il emploie dans la conception de ses plus grands travaux et qu’il va envoyer auprès de Salomon. Il se nomme Hiram. L’Épopée de la Franc-maçonnerie commence alors, Hiram devenant le légendaire fondateur de l’Ordre… Mais plus tard, à la destruction du Temple de Salomon, la pierre comportant les trois symboles « gravés » par Dieu, une étoile, un croissant et une croix, sera brisée en trois parties. Trois veuves en récupèrent chacun une…

Mon avis

Je suis toujours partagé quand le sujet de la Franc-maçonnerie est abordé. Il faut dire qu’étant personnellement allergique à toutes formes de croyances ancestrales et autres bigoteries surnaturelles, les histoires de Grand Architecte, c’est le cas de le dire, me laissent de marbre… Cela ne m’a pas empêché d’être totalement conquis par une série comme Le Triangle Secret ou des romans comme Da Vinci Code. Comme quoi, je ne suis pas sectaire. N’écoutant donc que ma curiosité et rassuré par le duo d’auteur à la manœuvre, j’ai donc demandé à pouvoir chroniquer ce titre. A priori, j’ai bien fait.

D’abord parce que ce premier tome est bien dessiné. Quelque-chose (notamment le fait d’avoir également reçu le 2) me dit que ça ne sera pas toujours le cas… Profitons-en donc… Par ailleurs, en dehors de toutes les qualités graphiques que l’on peut attendre d’un dessinateur de BD, et il n’en manque pas, je trouve que les cadrages de Denis Falque sont particulièrement pertinents. Les expressions des visages ne sont pas mal non plus… Bref, c’est du bon boulot. Et puis, moi qui ne suis pas trop fan de ça, j’admire la peinture en couverture, même si Falque n’en est pas l’auteur. On nous explique dans le très beau dossier de présentation cartonné qu’afin de garder une cohérence à la collection, les couvertures des 12 albums seront l’œuvre d’un seul et même peintre alors que les dessinateurs changeront plus ou moins à chaque fois.  

Côté scénario, c’est bon aussi, mais j’ai quand même une réserve. Car certes, on nous raconte clairement tout au long de cette histoire l’enchaînement des évènements qui ont mené à l’assassinat d’Hiram mais on ne nous explique pas vraiment en quoi il aurait « fondé » l’Ordre de la Franc-maçonnerie. Que les francs-maçons se réfèrent à la légende d’Hiram en raison de sa symbolique est une chose, et pour le coup très bien expliquée, mais c’est son côté proactif à lui qui n’est pas vraiment développé dans cette BD.

Et puis bon, comme l’action se situe en des temps bibliques (cette expression n’est pas toujours facile à placer dans une phrase où c’est vraiment le cas…), elle est baignée dans tout le folklore habituel de Moïse, Dieu, et autres interventions divines. Il n’est donc pas évident de faire la part du vrai et du mystique. Heureusement, les auteurs et le directeur de la collection ont pensé à tout puisque des pages très sérieuses reprenant très didactiquement les thèmes abordés dans la BD sont présentes en fin d’ouvrage.

Voilà donc une collection qui débute sous les meilleurs augures.

Odradek

3 commentaires sur “L’épopée de la Franc-maçonnerie – T1

Ajouter un commentaire

      1. C’est vrai que Falque a habituellement un graphisme plus disgracieux au niveau des visages, mais on le reconnait quand même.

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :