Gerard Schaefer – Sex Beast

Scénario : Jean David Morvan
Dessin : Vladimiro Merino, Francisco Espinosa. et Serjio Monjes
Éditeur : Glénat
203 pages
Date de sortie :  9 septembre 2020
Genre : biographie criminelle


Le pire des monstres est celui qui s’ignore…

 

Présentation de l’éditeur

Gerard Schaefer multiplie les vices : scatophile, nécrophile, zoophile, sadique, manipulateur… Accusé du meurtre de deux adolescentes en 1973, il proclame en avoir assassiné plus d’une centaine avant de se raviser et de se dire innocent. Cet ancien adjoint de la police, qui aime conter ses délires sanglants et lubriques dans des livres écrits de sa main, se fantasme autant en défenseur du Bien qu’en plus grand meurtrier de femmes de l’histoire. Cet ouvrage, Sex Beast, revient sur le parcours macabre et malsain d’un tueur en série historique s’étant toujours amusé des mystères entourant son statut et ses actes.

Spécialiste des tueurs en séries, Stéphane Bourgoin a rencontré Schaefer en 1991 dans sa prison en Floride. L’homme qu’il rencontre est affable et souriant, celui qui, au sein de sa prison met en place un réseau de pédophilie, prend l’apparence d’un innocent. Dans ce nouveau titre de la collection « Serial Killers », Bourgoin se sert de son expérience pour raconter, avec la plume de Jean-David Morvan, le parcours de ce terrible être humain.

killer

 

Mon avis

Le plus horrible dans les méfaits d’un tueur en série n’est pas l’horreur de ses actes mais l’attrait qu’il suscite pour le commun des mortels. Ne nous leurrons pas, nous sommes tous horrifiés par les actes de ceux qui aiment tuer mais nous lisons, regardons et écoutons leurs méfaits, épouvantés mais insidieusement attirés… C’est l’effet que m’a produit la lecture de cet album; dès le début on comprend le calvaire souffert par ces jeunes femmes et enfants, proies innocentes de ce triste individu, mais on ne peut s’empêcher – même si on devrait – de lire ses forfaits jusqu’au bout. La seule joie que j’ai eue a été de savoir à la fin de quelle manière il a fini ! On se pose aussi la question – sans réponse – de ce qui a pu mal tourner dans l’enfance, apparemment normale, de Schaefer pour qu’il soit devenu ce monstre infame.

Image

 

Sinon, l’album est conforme aux écrits et document télévisés du spécialiste en la matière, Stéphane Bourgoin, le scénario est sobre et linéaire, suivant les entretiens que le criminologue Etienne Jallieu a eus avec Schaefer en prison et reprenant en images certains passages des écrits du criminel (histoires horribles de femmes assassinées et qui sont vraisemblablement la description de ses propres crimes). Le dessin est correct et sans effets nuisant à la description méthodique du parcours de ce tueur qui souriait tout le temps. Bel album donc au contenu très scabreux !

JR

 

2 commentaires sur “Gerard Schaefer – Sex Beast

Ajouter un commentaire

  1. même cote aussi.
    ce qui intrigue dans ces histoires c’est qu’on se demande comment un être humain peut en arriver à commettre de telles horreurs et atrocité. avec celui ci on tient un sacré client !! cette lecture est éprouvante quand même, âmes sensibles s’abstenir.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :