Petit traité de Vélosophie

Scénario : Tronchet
Dessin : Tronchet
Éditeur : Delcourt
Date de sortie : 27 mai 2020
54 pages
Genre : Humour

Qu’il s’agisse de déplacements urbains, ruraux ou de voyages à vélo, Tronchet partage volontiers son expérience et ses réflexions avec le lecteur.

Présentation de l’éditeur

Cycliste convaincu et baladeur invétéré depuis l’enfance, Didier Tronchet fait l’apologie du vélo et de ses bienfaits sur l’humanité. 54 planches d’humour bon enfant et un tantinet provocateur.

Didier Tronchet fait l’éloge du vélo, ce moyen de transport salvateur. Car le vélo, c’est la liberté, c’est le goût de l’effort et l’abnégation. La dissolution du stress et la paix intérieure, sans compter le gain écologique. Mais qui dit vélo dit aussi crevaisons, vent de face, transpiration et concurrence motorisée. Qu’à cela ne tienne, Petit traité de Vélosophie propose des réponses spirituelles à tous ces aléas.

Mon avis

Je ne vais pas vous le redire à chaque fois mais bon : Tronchet c’est vraiment l’un de mes chouchous en BD (on met un « s » ou un « x » à « chouchou » au pluriel ? Google Chrome penche pour le « s »… mais dois-je vraiment faire confiance à un navigateur qui ne reconnait même pas le mot cataschtroumpf ? Bref…). Et ce qui est drôle, pour moi du moins, c’est qu’à chaque fois qu’il sort une BD et que je la chronique (merci Samba !), je trouve une raison de plus pour chouchouter ce talentueux auteur.

petitTraiteDeVelosophie_3

Il faut dire que la sympathie que je ressens à son endroit n’est pas le plus noble des sentiments… En fait, je pense plutôt qu’il s’agit d’une forme d’égocentrisme. En effet, je ne cesse de découvrir des points communs entre Tronchet et moi. D’abord il y a eu le côté looser de son personnage fétiche, Jean-Claude Tergal, qui me rappelait un peu ma maladresse lorsque, plus jeune, j’étais attiré par le sexe opposé mais que ce n’était pas vraiment réciproque… Puis, lors d’une séance de dédicace, nous avons évoqué nos souvenirs de voyages en Amérique du Sud. Plus récemment, lorsqu’il sortit sa BD « Le chanteur perdu », je fus stupéfait de voir que nous avions eu la même idée à quelques années d’écart… Enfin, avec ce traité de vélosophie, je réalise que, comme moi, Tronchet est un cycliste acharné et militant. Bref, c’est mon chouchou !

petitTraiteDeVelosophie_2

Et maintenant, pour en venir au fait, la BD. C’est tout simplement du Tronchet. Parfois drôle, parfois sérieux, parfois poétique, parfois énervé, mais toujours bienveillant. Bien sûr, on ne se bidonne pas du début à la fin comme dans un tome de Jean-Claude Tergal mais ce n’est pas le but. Le but semble être pour l’auteur de nous donner SA vision de la place qu’a et que devrait avoir le vélo dans la société. Qu’il s’agisse de déplacements urbains, ruraux ou de voyages à vélo, Tronchet partage volontiers son expérience et ses réflexions avec le lecteur.

Personnellement, je trouve que les planches où il évoque la concurrence avec la voiture pour l’espace de circulation sont à la fois les plus drôles et les plus pertinentes, mais ce n’est qu’un avis…

petitTraiteDeVelosophie_1

En tout cas, il faut espérer qu’un maximum de gens, et notamment des non-cyclistes, auront l’occasion de feuilleter cet ouvrage. Ce sera ainsi la pierre à l’édifice apportée par Tronchet pour aider à un changement de regard et de comportement envers les cyclistes et leur machine à deux roues.

Odradek

 

2 commentaires sur “Petit traité de Vélosophie

Ajouter un commentaire

  1. Excellente chronique (comme d’hab) dont je me garderai bien de corriger le pluriel de chouchou (car je l’ignore !).
    Comme toi je suis un grand fan de Tronchet comme je j’avais déjà dit dans ta chronique de Robinsons :
    « … que j’avais rencontré il y a bien longtemps à Bordeaux lors du salon d’Artigues où il nous avait gratifié d’un One-man-show exceptionnel sur les planches, démontrant un grand talent de comédien du style Alexandre Astier 😍
    Je l’avais découvert grâce à son héros Raymond Calbuth qui m’avait enthousiasmé et je ne l’ai plus quitté depuis ! »
    Il faudra donc que je me le procure après la saison estivale quand je pourrai à nouveau me balader en vélo sans être obligé de taper dans portières !🙄
    Je suis aussi fan de vélo… mais à mon âge, avec une bonne bière sur mon canapé à regarder les belle courses !😜

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :