Le dragon ne dort jamais

Scénario : Voijtech Masek, Dzian Baban
Dessin: Jiri Grus
Éditeur : Casterman
Date de sortie : 18/03/20
Genre : Aventure, Fantasy, dragon, Moyen-Age.
Pages : 152

« Je vais vous dire pourquoi un dragon est apparu dans votre pays. »

« C’est un châtiment divin. »

Résumé de l’éditeur:

Vaincre le dragon… ou mourir.

Pavel et Mikulas sont tous deux serfs au service de Sire Albrecht, un valeureux seigneur mandaté par le duc Ulrich de Bohême. Un jour, les deux compagnons découvrent un ravin au fond duquel vit un dragon. Blessé par le souffle de ce dernier, Albrecht se retrouve paralysé, errant entre la vie et la mort dans un monde de songes et de souffrances… Sa communauté se retrouve alors en proie au doute, ne sachant plus quelle conduite tenir : se soumettre au dragon et lui faire des offrandes, ou bien le combattre et tenter de l’éradiquer définitivement ?

Revisitant le récit médiéval fantastique, cette épopée dans la Bohême du XIe siècle est pleine de batailles et de spectres. La grandeur d’âme et la perfidie, l’individuel et le collectif s’opposent sans cesse, faisant de cette histoire un conte moral tout à fait contemporain…

dragon_
Mon avis:

Une histoire bien médiévale que voici… Pavel et Mikulas, tous deux carriers de métier parcourent les forêts de Bohême. Ils sont au service du Sire Albrecht qui s’est installé il y a peu après avoir chassé des brigands.

Ils ont pour ordre de trouver une ravine pour extraire de la pierre afin de construire de nouvelles habitations. Lorsqu’ils découvrent finalement un ravin qui ne contient non point une carrière de pierre mais bel et bien un dragon !

Le Duc Albrecht est prévenu et se rend sur place afin d’affronter l’affreuse bête lorsqu’il est frappé du souffle du dragon qui le paralyse des jambes.

dragon_5

Il erre alors dans un monde de rêves et souffre terriblement. La petite communauté se retrouve alors sans chef. Arrive alors un prêtre avec sa supposée nièce vierge qu’il compte sacrifier pour racheter les péchés. Car, si il y a un dragon c’est suite au massacre des brigands par Sire Albrecht, il n’en s’est jamais confessé s’estimant dans son bon droit.

Ledit prêtre raconte au peuple que le Sire Albrecht est mourant et que personne ne doit le déranger. Mikulas est nommé ou se nomme, c’est selon nouveau « chef » et s’éprend de la belle Alba. Il obéit au doigt et à l’œil au prêtre.

Pavel est resté sur place et est entouré d’un grand nombre de ses compagnons, ils mettent au point un plan pour terrasser le dragon… Sire Albrecht arrive à s’échapper par des tunnels secret malgré sa faiblesse et ira combattre l’innommable bête !

Quelle sera l’issue du combat ? Mystère, je n’en dirai pas plus, hormis que le dragon a de nombreux  tours dans son sac et qu’il va tenter d’affaiblir le beau Sire en lui faisant miroiter bien des illusions… Quant au prêtre, ce n’en est pas vraiment un…

Je ne vais pas vous raconter la fin de ce conte ou de cette fable du Moyen-Age, c’est à vous de la découvrir.

dragon_4

Le livre est en format à l’italienne. Les dessins donnent l’impression d’être des aquarelles, le côté « nuageux et flou » convient parfaitement au fait que c’est une histoire fantasmagorique. Les couleurs correspondent à l’ambiance et à l’époque.

Je n’accroche pas particulièrement car je trouve les visages assez « crus » et effrayants, on distingue clairement les faciès des serfs et du Seigneur. Ceux des serfs sont grossiers avec des vilaines dents tandis que celui du Seigneur est beaucoup plus avenant et propre si je peux dire ainsi. On marque donc clairement les différences sociales.

L’histoire en elle-même est bien plus profonde qu’une simple fable de dragon moyenâgeuse, mais j’ai du mal à la transposer dans notre époque. Hormis le fait que la fausseté, l’hypocrisie et la convoitise restent bel et bien modernes. Je n’ai pas particulièrement accroché à cet ouvrage mais il a le mérite de s’inspirer d’une chronique du XVIe siècle. Je souligne donc son audace et son originalité.

Ithilwen/Sandra.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :