Daybreak

Scénario : Brian Ralph
Dessin : Brian Ralph
Éditeur : Delcourt
160 pages
Date de sortie :  22 janvier 2020
Genre : fantastique


Une BD dont vous êtes le héros… mais en fait, non.

 

Présentation de l’éditeur

Daybreak est vu à travers les yeux d’un observateur silencieux alors qu’il suit son protecteur et fuit les ombres de la menace zombie imminente.

Vous vous réveillez dans les décombres et vous voyez un homme en lambeaux, avec un seul bras, vous saluer. Il vous emmène sous terre, dans un lieu sûr, vous propose à manger, vous offre un endroit où dormir. Et puis il vous annonce qu’il prendra le premier quart de surveillance. Lorsque vous êtes vous-même protagoniste de l’histoire, le danger n’est que plus présent…

daybreak_pl

Mon avis

Dans un contexte post-apocalyptique, nous suivons ici un personnage manchot qui erre dans un décor chaotique fait de carcasses de bagnoles, d’immeubles abandonnés ou détruits, de tas de gravats faisant office de cachettes. Ce personnage est seul, ou presque. Il y a bien un petit chien a un moment, et quelques rencontres fortuites, malheureuses et furtives mais guère plus. Cet homme est en mode survie ; il doit trouver à manger et se cacher durant la nuit de créatures dangereuses. Des zombies certainement, c’est ce que l’on suppose car on les voit jamais, ou du moins pas plus que quelques bouts.

La solitude est pesante au bout d’un moment. Aussi, est-il tout content de nous voir arriver, nous lecteur, dans sa vie misérable. Dès la première case, il nous alpague, nous salue dans simple et cordial « bonjour » et nous invite dans son « chez lui », un pauvre abris de fortune sous un amas de gravats. On le suivra ainsi durant tout l’album.

DAYBREAK INT.indd

Voilà toute l’originalité de ce récit où le protagoniste invite le lecteur dans son histoire et s’adresse directement à lui. On se trouve alors en vue immersive et pris a partie un peu comme dans le film c’est arrivé près de chez vous. Le procédé est original, intrigant, intéressant, mais assez vite il se révèle lassant et au bout du compte assez inefficace. Le procédé tend à installer un dialogue entre le personnage et le lecteur pour faire participer ce dernier à l’action, mais ça ne fonctionne pas et ce dialogue se transforme en un long et ennuyeux monologue. L’interactivité à ses limites. Il y a bien un peu d’action et quelques rebondissements, mais tout cela tourne en rond et manque de ressort dramatique. L’ambiance fin du monde et les monstres plus suggérés que montrés auraient pu créer une atmosphère très pesante, même anxiogène, mais ça ne prend pas et ce qui devient pesant, c’est la lecture et ce personnage qui nous interpelle tout le temps.

Le dessin tout en noir et blanc, est rugueux et minimaliste, tout comme la mise en page sous forme de gaufrier de six cases. Les décors restent évocateurs malgré tout, avec juste ce qu’il faut pour faire parler l’image, bien que parfois celles-ci soient bien remplies et difficiles à comprendre au premier coup d’œil.

Faite par un auteur prof de BD au Savannah College of Art and Design et membre d’un collectif d’art underground, cet album intéressera peut-être les amateurs de BD hors normes. Mais pour le reste, et pour ma part, cet album n’est pas d’un grand intérêt.

Loubrun

 

A noter que Netflix a fait une série de 10 épisodes d’après la BD. La saison 2 a été annulée par Netflix en décembre 2019.

 

 

 

Un commentaire sur “Daybreak

Ajouter un commentaire

  1. Bien que pas séduit par le dessin au premier abord, le début de la chronique m’a interpelé et intrigué et puis au fur et à mesure que j’arrivais à sa conclusion, ma curiosité s’est envolée au regard de sa notation. Bref, c’est vrai que le dessin ne vaut finalement pas plus et que Bruno a eu, je suis sûr, le courage d’un avis objectif !👍

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :